mardi 15 mai 2018

Attaque à Paris : l'ami du terroriste travaillait à l'Office français de l'immigration à Strasbourg

L'ami de Khamzat Asimov, Abdoul Hakim A., interpellé après l'attaque au couteau qui a fait un mort samedi à Paris était employé en CDD à l'Offi (Office français de l'immigration et de l'intégration) à Strasbourg, a indiqué le directeur général de l'Office, Didier Leschi. Abdoul Hakim A. "travaillait depuis janvier en CDD à l'accueil de l'Ofii, un poste qui n'était pas à responsabilités, et son contrat avait été renouvelé jusqu'à décembre", a indiqué M. Leschi, en précisant qu'il avait été mis à pied lundi. ... [Lire la suite]
mardi 5 septembre 2017

Un rapport dénonce l'échec de l'enseignement du français aux migrants

«La formation linguistique et civique obligatoire pour les étrangers primo-arrivants en France est un échec complet!» Le sénateur Les Républicains (LR) des Hauts-de-Seine, Roger Karoutchi, qui publie son deuxième rapport parlementaire sur le sujet, est catégorique. En 60 pages d'une analyse très documentée queLe Figaro a pu consulter, cet élu connu pour son franc-parler brosse un tableau peu amène du «contrat d'intégration républicaine» qui a remplacé en 2016 le «contrat d'accueil et d'intégration» créé sous Nicolas Sarkozy, en... [Lire la suite]
vendredi 25 novembre 2016

Quand les responsables socialistes dilapident l’argent des Français au profit des migrants

Communiqué de presse de Fabien Engelmann, Maire de Hayange et Conseiller régional Grand-Est du 25/11/2016 Dans une note de l’Ofii (Office français d’immigration et d’intégration), le gouvernement socialiste nous informe qu’il souhaite augmenter à 2 500€ l’aide au retour au bénéfice des migrants. Mais également de prendre en charge les frais de transport de ceux-ci et parfois même, leur fournir une aide à l’intégration sur place, pouvant aller jusqu’à 10 000€. La question est extrêmement simple : De qui se moque-t-on ? Débourser... [Lire la suite]
mercredi 23 novembre 2016

Une prime exceptionnelle de 2 500 euros pour inciter les migrants au retour dans leur pays ?

Les migrants qui acceptent de rentrer dans leur pays peuvent jusqu'à la fin de l'année, toucher une prime exceptionnelle de 2 500 euros. Les autorités souhaitent accélérer le départ des migrants après le démantèlement de la «Jungle» de Calais. Le directeur général de l'Office français d'immigration et d'intégration (Ofii), Didier Leschi, a indiqué que le gouvernement français a temporairement décidé «de porter à 2 500 euros le montant maximum d'aide au retour» pour les étrangers (hors Union européenne ou pays dispensé de... [Lire la suite]