Contre la mise à mort du RN

sdm6F

 

Encore une fois on est en droit de se poser la question de savoir si l'on vit en France toujours dans une démocratie.

Car un pays où le pouvoir en place, par l'intermédiaire d'une justice politisée qui décide de couler financièrement son premier parti politique d'opposition, ne se nomme pas "pays démocratique", sauf, bien sur, s'il est géré par les partis dits communistes et ses substrats coréens ou cubains.

Ce sont donc deux juges politiquement très marqués à gauche, l'un est membre du Syndicat de la Magistrature (vous vous souvenez du "Mur des Cons") l'autre en est l'un des compagnons de route, qui, de leurs bureaux, viennent de statuer que les électrices et électeurs qui auront portés leurs voix pour les candidates et candidats du mouvement national en l'occurence au nombre de 1 590 869 aux élections législatives de 2017, n'auront finalement aucun gain de cause puisque non seulement du fait du mode de scrutin en vigueur le PCF qui obtient 1 373 036 suffrages de moins que notre mouvement a obtenu deux élus de plus , mais, beaucoup plus sournois et dangereux pour la démocratiecette décision inique risque d'impliquer ni plus ni moins la cessation de paiement du mouvement auquel ils ont apporter leur soutien à la fin du mois d’août prochain. 

Autrement dit, les juges viennent tranquillement de décider de la mise à mort du premier parti politique d'opposition au pouvoir d'Emmanuel Macron.

Mais au delà du seul RN, cette décision judiciaire est un signal lancé en direction de l'ensemble des forces politiques françaises, car n'en doutons pas, aujourd'hui ce sont les militants patriotes et nationaux qui sont dans le viseur des juges du SM et leurs amis, mais demain ?

GS

Le Rassemblement National à mis en ligne un site avec lequel il est possible d'apporter un soutien financier

 ➡️ www.alertedemocratie.fr

mardi 18 septembre 2018

Nouvelle place Maurice-Audin : la culpabilité jusqu’à la nausée

Après la reconnaissance par Emmanuel Macron de ce que la mort du membre du parti communiste algérien Maurice Audin, 25 ans, capturé par les parachutistes français en pleine bataille d’Alger, et porté disparu, avait été le fait d’un « système institué alors en Algérie par la France », la mairie de La Courneuve (93) a décidé, vendredi 14, au premier jour de la Fête de l’Huma, de donner son nom à une place de la ville. La cérémonie s’est déroulée en présence de la veuve de Maurice Audin, du maire (PC) de La Courneuve, Patrick... [Lire la suite]
mardi 14 août 2018

Accueil de l’Aquarius à Sète: une proposition démagogique et dangereuse

Communiqué de Myriam Roques et François Gaubert, Conseillers régionaux du groupe Rassemblement National d’Occitanie du 14/08/2018 M. Gayssot,Président de Port sud de France, a indiqué lundi 13 août qu’il souhaitait accueillir l’Aquarius « si les autorités françaises se chargent des migrants « . Cette déclaration est une nouvelle  preuve d’irresponsabilité . Face à ces assauts de démagogie sous couvert d’humanitaire, le Rassemblement National rappelle  que seule la fermeté permettra d’arrêter l’interminable... [Lire la suite]
mardi 31 juillet 2018

Affaire Benalla : rejet des deux motions de censure contre le gouvernement

C'était attendu: les oppositions n'ont pas réussi à renverser le gouvernement. Les deux motions de censure déposées l'une par la droite (Les Républicains), l'autre par la gauche (Parti socialiste, La France insoumise, Parti communiste), n'ont pas été adoptées ce mardi après-midi par les députés. La première a recueilli 143 suffrages, la seconde 74. Bien loin des 289 voix - une majorité absolue des députés - nécessaires pour faire tomber le gouvernement. Mais tel n'était pas l'objectif des oppositions: ni LR, avec 103... [Lire la suite]
samedi 16 juin 2018

Rapport accablant sur la Seine-Saint-Denis : 15 parlementaires pressent le gouvernement d'agir

Quinze parlementaires de droite et gauche de Seine-Saint-Denis réclament des "mesures" au gouvernement après la publication d'un rapport parlementaire. Celui-ci dénonce une "République en échec" dans ce département qui concentre les difficultés. Un rapport qui "ne doit pas rester lettre morte". "Ce rapport ne doit pas rester lettre morte", réclame Philippe Dallier, sénateur LR, à l'origine de cette démarche. Les parlementaires demandent à être reçus par le Premier ministre et la mise en place d'un comité de suivi... [Lire la suite]
mercredi 13 juin 2018

Médine, Bezons, UNEF : islamisme et victimisation, la nouvelle tendance

Laurent Bouvet, professeur de Science politique à l'Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines s’est fait agonir d’injures et de menaces pour avoir soulevé l’incohérence évidente du discours de l’UNEF – « nécessairement » progressiste puisque de gauche et réellement historiquement laïque – porté par la présidente de la section de l’Université Paris IV qui apparaît dans les médias en hijab. Immédiatement taxé d’islamophobe et de fauteur de haine, Laurent Bouvet a subi un raz de marée de tweets et autres messages... [Lire la suite]
jeudi 10 mai 2018

Le contexte historique et idéologique qui a rendu possible Mai 68

Tribune de Gilles Ardinat, Professeur agrégé d’histoire-géographie, Conseiller régional FN Occitanie, Coordinateur national du Forum Ecole & Nation : http://ecole-et-nation.fr du 10/05/2018 Les « évènements » de Mai 1968 ont pris par surprise leurs contemporains. Les Français ont été littéralement pris de cours, à commencer par le Général de Gaulle qui n’avait anticipé ni la montée en puissance de la « chienlit » universitaire ni la grève générale (la plus importante de l’histoire sociale de notre pays). Cet effet de... [Lire la suite]
dimanche 21 janvier 2018

Les bobos commémorent Mai 68

Si certains s’interrogeaient encore sur l’opportunité ou non de commémorer les événements de mai 68, les anciens « maos », ces bons bourgeois qui accaparent aujourd’hui le pouvoir et dont les funestes idées se sont partout imposées, ont d’ores et déjà tranché pour eux. En effet, et bien que Mai 68 ait précipité le déclin de notre pays, l’usine pétrochimique que l’on appelle Centre Pompidou et qui centralise ces commémorations a donné jeudi le coup d’envoi à toute une série de « festivités »... [Lire la suite]
mardi 2 janvier 2018

«A quand un hommage à Pol Pot ?» : Ferry furieux contre Hidalgo pour une exposition sur Che Guevara

Qualifiant le célèbre révolutionnaire, à qui une exposition est dédiée à Paris, d'«icône militante et romantique», Anne Hidalgo s'est attirée les foudres de la droite. En tête de file : l'ancien ministre de l'Education. «Hallucinant ! Anne Hidalgo célèbre le romantisme du Che, une crapule sanguinaire qui a personnellement torturé et assassiné de sa main 130 malheureux dans l'abominable camp de concentration et de torture qu’il dirigeait. A quand un hommage à Pol Pot, Béria et Mao ?», a tweeté Luc Ferry le 30 décembre. L'ancien... [Lire la suite]
mercredi 29 novembre 2017

Corse: Après la Catalogne, la question de l'autonomie agite les élections territoriales

Il y a eu Marine Le Pen ce week-end, puis Christophe Castaner lundi soir. Les grandes figures partisanes françaises se succèdent ces derniers jours en Corse. Mais l’heure n’est pas à se dorer la pilule. L’île est à l’aube d’un important scrutin, historique, qui s’ouvre ce dimanche : « les territoriales » avec, pour toile de fond, le devenir de l’île et une éventuelle indépendance. Une première dans l’histoire de France. L’année 2018 marque un tournant dans l’histoire de Corse et... [Lire la suite]