samedi 13 octobre 2018

Parti socialiste : départs en série

Samedi 13 octobre, le Parti socialiste réunit son conseil national alors que le premier secrétaire Olivier Faure a annoncé son objectif : minimiser les dernières défections. Le journaliste de France 3 Serge Cimino fait le point en duplex, dans le XXe arrondissement de Paris. "Ces débats se déroulent à huis-clos mais à l'extérieur beaucoup de choses filtrent", relate le journaliste."Le premier secrétaire cherche à rassembler. Il avait construit son programme autour de la renaissance. Alors faut-il que le parti... [Lire la suite]
jeudi 4 octobre 2018

L'Assemblée nationale autorise la privatisation de la Française des Jeux

L'Assemblée nationale a autorisé jeudi la privatisation de la Française des Jeux (FDJ) dans le cadre du projet de loi Pacte, malgré de vives critiques de l'opposition dénonçant la logique économique de l'opération et les risques accrus d'addiction aux jeux. En première lecture, les députés ont voté, par 48 voix contre 12, l'article du projet de loi qui permet le transfert au privé de la majorité du capital de la FDJ, actuellement détenu à 72% par l'Etat, celui-ci devant conserver "au minimum" 20% des parts, selon le ministre de... [Lire la suite]
jeudi 4 octobre 2018

Congrès des Régions 2018: des revendications à la soumission, il n’y a qu’une marche !

Tribune libre d’Edwige Diaz, Conseillère régionale de Nouvelle-Aquitaine du 04/10/2018 Les 26 et 27 septembre se tenait à Marseille, la 14e édition du Congrès des Régions, associant, pour la première fois Régions de France, l’Association des Maires de France et l’Association des Départements de France. Ce rassemblement qui, à en croire les annonces tonitruantes des ténors de la politique française, devait s’imposer comme le marqueur d’une véritable résistance à la politique gouvernementale. En apparence extrêmement déterminés, ces... [Lire la suite]
mercredi 19 septembre 2018

Marie-Guite Dufay sonde son impopularité pour 16 500 euros

Communiqué de presse de Julien Odoul, président du groupe Rassemblement National-BFC du 19/09/2018 Lundi 17 septembre 2018, les conseillers régionaux de la commission des finances du Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté ont été informés des résultats de l’enquête d’opinion commandée par l’exécutif de Marie-Guite Dufay en février 2018. Cette étude réalisée par l’Ifop pour la modique somme de 16 500 euros aura certainement permis à la présidente socialiste de découvrir le vrai visage de la Région. Une région qui est... [Lire la suite]
mardi 18 septembre 2018

Candidat aux municipales à Lyon, Collomb envisage de quitter le gouvernement dès 2019

C'était un scénario envisagé par la plupart des élus lyonnais. Gérard Collomb sera candidat aux municipales à Lyon, en 2020, annonce-t-il dans un entretien à L'Express à paraître mercredi. «C'est loin, les municipales. Si d'ici là on ne m'a pas diagnostiqué de maladie grave [rires], je serai candidat à Lyon», assure le ministre de l'Intérieur. Avant d'ajouter: «Je pense qu'à Lyon j'apporte une plus-value forte». Il brigue ainsi un quatrième mandat, après avoir dirigé la ville pendant 16 ans, de 2001 jusqu'à sa... [Lire la suite]
vendredi 14 septembre 2018

Communiqué de Julien Odoul, président du groupe RN au CR de Bourgogne-Franche-Comté du 14/09/2018

Communiqué de Julien Odoul, président du groupe RN au CR de Bourgogne-Franche-Comté du 14/09/2018 Le 13 septembre, Emmanuel Macron a annoncé la mise en œuvre d’un plan pauvreté pour 2020 et 2021, énième opération de communication destinée à camoufler l’ADN politique de l’ancien banquier de chez Rothschild devenu le président des très riches.Par un communiqué de presse lapidaire, la présidente socialiste de la Région Bourgogne Franche-Comté, Marie-Guite Dufay, a osé étriller les orientations jupitériennes en déclarant « le tournant... [Lire la suite]
vendredi 14 septembre 2018

Européennes : Macron prépare un duel avec Le Pen

Le scrutin qui se profile dans moins de neuf mois se résumera-t-il à un duel au sommet entre les macronistes et les partisans de Marine Le Pen? La revanche du second tour de la présidentielle? C'est en tout cas la tendance qui ressort du sondage Odoxa Dentsu Consulting, pour Le Figaro et France Info. Avec 21,5 % des intentions de vote, La République en marche (LaREM) et le Rassemblement national (ex FN, 21 %) sont à touche-touche. Les autres listes sont distancées. À commencer par celle des Républicains, qui... [Lire la suite]
mercredi 12 septembre 2018

«Ancien monde», «tambouille», «féministe de bavardage»… L’opposition dégomme Richard Ferrand, élu au perchoir

Parfum de rentrée au palais Bourbon. Brouhaha, bavardages, noms d’oiseau à la volée… Les députés retrouvent ce mercredi le chemin de l'hémicycle avec la dissipation des nouveaux écoliers. Fin de vacances oblige, il faut désigner son délégué. Ou plutôt le nouveau président de l’Assemblée nationale, après le départ de François de Rugy au ministère de l'Ecologie. L’un après l’autre, les parlementaires sont appelés pour déposer leur bulletin dans l’urne au centre de l’hémicycle. Quelques blagues fusent, lorsque la... [Lire la suite]
mardi 4 septembre 2018

"Les lobbies sont légitimes"

Les lobbies sont au cœur de la polémique après le départ de Nicolas Hulot du gouvernement. En effet, le ministre démissionnaire a dénoncé la "présence des lobbies dans les cercles du pouvoir. Il faut à un moment ou un autre poser ce problème sur la table parce que c'est un problème de démocratie : qui a le pouvoir ? Qui gouverne ?".Ancienne ministre de l'Environnement, Ségolène Royal a une autre vision de la présence des lobbies en politique. "Quand il y a des lobbies, ils sont légitimes dans une société. Un lobby,... [Lire la suite]
mardi 31 juillet 2018

Affaire Benalla : rejet des deux motions de censure contre le gouvernement

C'était attendu: les oppositions n'ont pas réussi à renverser le gouvernement. Les deux motions de censure déposées l'une par la droite (Les Républicains), l'autre par la gauche (Parti socialiste, La France insoumise, Parti communiste), n'ont pas été adoptées ce mardi après-midi par les députés. La première a recueilli 143 suffrages, la seconde 74. Bien loin des 289 voix - une majorité absolue des députés - nécessaires pour faire tomber le gouvernement. Mais tel n'était pas l'objectif des oppositions: ni LR, avec 103... [Lire la suite]