vendredi 11 mai 2018

Viol d'une patiente à l'Hôpital américain de Neuilly-sur-Seine

«Désolé ma belle.» C'est par ces trois mots, envoyés par sms à sa victime, que le violeur présumé de l'Hôpital américain de Neuilly-sur-Seine s'est trahi. Cet homme de 49 ans n'était pas un rôdeur mais membre du personnel, a révélé ce vendredi Le Parisien. Cet infirmier, inscrit au fichier judiciaire des auteurs d'infractions sexuelles (Fijais), avait été condamné pour agression sexuelle sur personne vulnérable il y a six ans. L'hôpital, de son côté, assure l'avoir recruté en 2004. Comment pouvait-il exercer dans l'un des... [Lire la suite]
jeudi 10 mai 2018

Jura : la police mise en veilleuse la nuit faute d’effectifs

Un commissariat au bord de la crise de nerfs. Dans le Jura, les 20 000 habitants de la circonscription de sécurité publique de Lons-le-Saunier, la préfecture, doivent désormais se passer de brigade anticriminalité à partir de 2 heures du matin, en semaine, ainsi que le week-end. La faute à des effectifs policiers très nettement insuffisants. C’est notamment la députée locale qui l’affirme et l’écrit. Le 18 avril, selon un courrier que nous avons pu nous procurer, Danielle Brulebois alertait le ministre de l’Intérieur de cet état de... [Lire la suite]
samedi 5 mai 2018

Attaque au couteau à La Haye : trois blessés, l'agresseur arrêté après une fusillade

Un individu a attaqué au couteau au moins trois personnes à La Haye. Plusieurs médias affirment que l'homme aurait crié Allahu Akbar, durant son arrestation, mais la police parle de son côté d'un homme connu pour des comportements «confus». Une attaque au couteau a eu lieu vers 14h à La Haye, le 5 mai, jour de la fête de la libération aux Pays-Bas. Un individu a ainsi poignardé trois personnes, selon la police. Les forces de l'ordre sont rapidement intervenues en lui tirant dans la jambe au terme d'un échange de coups de... [Lire la suite]
samedi 5 mai 2018

Manifestation du 5 mai : les Français n’accepteront pas une nouvelle fois que l’autorité de l’Etat soit bafouée

Communiqué de presse du Front National du 05/05/2018 Quatre jours après les scènes de guérilla et les exactions violentes commises par les milices gauchistes des black Blocs, la France insoumise et l’extrême gauche organisent à Paris une manifestation intitulée la « fête à Macron ». Les Français, encore choqués par les images de violence qui ont émaillé la manifestation du 1er mai, ne sauraient accepter une fois encore, une fois de trop, que des bandes organisées, dont la violence est le seul moyen d’expression sèment le chaos et... [Lire la suite]
samedi 5 mai 2018

Calais: des migrants caillassent des CRS

Une cinquantaine de migrants armés de bâtons et de pierres ont encerclé et attaqué une patrouille de CRS cet après-midi dans la zone industrielle de Calais, faisant deux blessés légers parmi les forces de l'ordre, a constaté un correspondant de l'AFP. Un véhicule de police a été endommagé. Des renforts, envoyés sur place, ont fait usage de gaz lacrymogènes mais n'ont procédé à aucune interpellation parmi les migrants d'origine africaine. Selon la préfecture, les migrants ont rapidement été dispersés et la situation est redevenue... [Lire la suite]
jeudi 3 mai 2018

Scènes de guérilla à Paris le 1er mai : toute la lumière doit être faite sur les événements

Communiqué de presse de Sébastien Chenu, Député du Nord du 03/05/2018 Mardi 1er mai, de très graves violences ont eu lieu en marge du cortège syndical avec pour bilan une trentaine de commerces vandalisés, une quinzaine de véhicules dégradés et des blessés, dont un CRS touché dans le dos par un jet de pavé. Ces agissements inacceptables, qui ont donné, une image déplorable de la France à l’étranger, sont notamment l’œuvre de « black blocs », ces milices d’extrême-gauche parmi les plus violentes qui ont fait du saccage de... [Lire la suite]
mercredi 2 mai 2018

Question écrite de Bruno Bilde, député du Pas-de-Calais, sur la dissolution des milices d’extrême gauche

M. Bruno Bilde interroge M. le ministre d’État, ministre de l’Intérieur sur les violences et les actes de vandalisme qui ont émaillé la manifestation du 1er mai à Paris. En marge du traditionnel défilé, 1 200 individus issus de groupuscules d’extrême gauche ont semé la dévastation sur leur passage, saccageant notamment un restaurant McDonald’s, une concession automobile Renault, des commerces et brisant un grand nombre de vitrines. Ces dernières années, les mouvances radicales et violentes, anarchistes et gauchistes, ont pris la... [Lire la suite]
mercredi 2 mai 2018

La Horde des voyous

La manifestation du premier mai avait pourtant bien démarré. Jusqu’à Austerlitz. Et ce fut le chaos : un millier d’ultras de gauche et autres casseurs patentés  commodément définis dans l’anglicisme fourre-tout « black-blocs » s’est déchaîné. Le McDonald d’Austerlitz et quelques commerces alentour ont eu le temps d’être saccagés avant que les forces de l’ordre daignent intervenir. Confiné sur les ponts d’Austerlitz et Charles de Gaulle, les casseurs ont ensuite promené la police entre la rue de Bercy et... [Lire la suite]
mardi 1 mai 2018

Quand le Lider Maximo Mélenchon n'assume pas...

Jean-Luc Mélenchon nous explique ce soir dans un tweet que les auteurs des dégradations et des véritables combats de rue menés contre les forces de l'ordre dans les rues de la capitale en marge du défilé des syndicats sont "Sans doute des bandes d’extrême droite", suivez mon regard... Le moins que l'on puisse dire c'est que Jean-Luc Mélenchon, député LFI de Marseille, n'assume pas vraiment sinon ses amitiés du moins les connections idéologiques qu'il y a assurément entre lui et ses amis et les casseurs vétus de noir qui ont... [Lire la suite]
lundi 30 avril 2018

Meurtre d'Angélique : le suspect avait déjà fait un séjour en prison

Depuis sa sortie de prison, en 2000, David R. n'avait plus eu à faire aux forces de l'ordre. Mais samedi, en fin de journée, cet homme de 45 ans a été placé en garde à vue dans le cadre de la disparition inquiétante d'Angélique, une adolescente de 13 ans. La jeune fille, qui habitait la commune de Wambrechies (Nord), avait disparu mercredi, après avoir laissé un mot à ses parents disant qu'elle rejoignait une amie. Aperçue pour la dernière fois mercredi à 16h30 dans le quartier de l'Agrippin, près de son domicile, «un jeune... [Lire la suite]