dimanche 23 septembre 2018

Mission du Parlement européen à Varsovie : Nicolas Bay défend le droit des nations !

Communiqué de presse du groupe « Europe des nations et des libertés » au Parlement européen du 22/09/2018 Du 19 au 21 septembre, Nicolas Bay a participé à une mission du Parlement européen à Varsovie dans le cadre de l’élaboration d’un rapport sur la situation de l’État de droit en Pologne. Au cours des multiples rencontres et discussions avec l’opposition, qu’elle soit politique ou associative, aucune véritable atteinte à l’État de droit n’a pu être identifiée. Les accusations sont vagues, peu argumentées et relèvent surtout de... [Lire la suite]
vendredi 21 septembre 2018

Sommet de Salzbourg : Macron menace les nations libres

Communiqué de presse de Nicolas Bay, Député français au Parlement européen, Co-Président du groupe « Europe des nations et des libertés » du 21/09/2018 Alors que la question des arrivées massives de migrants était au cœur des discussions lors du sommet européen de Salzbourg, Emmanuel Macron s’en est, une fois de plus, pris aux États les plus inflexibles face à l’immigration clandestine. Il a ainsi montré du doigt des pays tels que la Hongrie et l’Italie, où le ministre de l’Intérieur, notre allié Matteo Salvini, refuse désormais de... [Lire la suite]
mercredi 12 septembre 2018

Article 7 : le Parlement européen adopte une motion punitive contre la Hongrie

Le Parlement européen a voté pour demander à l'Union européenne de lancer l'article 7, procédure radicale permettant à Bruxelles de sanctionner la Hongrie, qu'elle accuse de mettre à mal les «valeurs» de l'Union européenne. Par 448 voix pour, 197 contre et 48 abstentions, le Parlement européen de Strasbourg a adopté une motion inédite le 12 septembre permettant de déclencher l'article 7 contre la Hongrie. Cette procédure radicale permet à Bruxelles de sanctionner le gouvernement de Viktor Orban en raison d'«une violation grave et... [Lire la suite]
vendredi 13 juillet 2018

La Pologne face à l’arrogance des eurocrates

Editorial de Nicolas Bay, co-président du groupe ENL, paru dans « La lettre du Groupe Europe des Nations et des Libertés » du 9 juillet 2018 Depuis janvier 2018, le Parlement européen invite à chaque session plénière le chef de l’exécutif de l’un des 27 Etats membres de l’Union européenne pour un débat sur « l’avenir de l’Europe ». Mercredi 4 juillet, c’était le tour du premier ministre polonais, Mateusz Morawiecki. En réalité, le débat a vite tourné au réquisitoire contre le gouvernement démocratiquement élu... [Lire la suite]
jeudi 21 juin 2018

Les pays de Visegrad, Hongrie en tête, boycotteront le mini-sommet européen sur l'immigration

Alors que la crise migratoire suscite des tensions au sein de l'UE, le Premier ministre hongrois Orban a annoncé que son pays, la Pologne, la République tchèque et la Slovaquie ne participeraient pas au mini-sommet sur l'immigration du 24 juin. Les pays du groupe de Visegrad (V4), favorables à une ligne dure sur l'immigration, ont annoncé ce 21 juin qu'ils excluaient de participer au mini-sommet européen sur le sujet organisé à Bruxelles le 24 juin. Cette réunion à laquelle doit se rendre une dizaine de... [Lire la suite]
samedi 9 juin 2018

Les chauffeurs et les transporteurs français sacrifiés...

Communiqué de presse de Marie-Christine Arnautu, député français au Parlement européen, Conseiller municipal et métropolitain de Nice du 08/06/2018 Le pire des mauvais coups contre les chauffeurs et les transporteurs français était à prévoir depuis l’automne dernier lorsque le transport routier avait été exclu des négociations sur la nouvelle directive travailleurs détachés. Et, comme le plus souvent au Parlement européen, le pire est bien arrivé. La commission des Transports, sous pression des pays de l’Est a ainsi refusé :... [Lire la suite]
dimanche 3 juin 2018

Slovénie : le conservateur anti-migrants Janez Jansa arriverait en tête des législatives

Allié de Viktor Orban sur la scène européenne, l'ancien Premier ministre de Slovénie arriverait en tête des élections législatives selon les sondages de sortie des urnes. Il devrait néanmoins peiner à rassembler une majorité pour gouverner. Un nouveau revers se dessine-t-il pour la politique migratoire de Bruxelles ? Le 3 juin, c'est en tout cas un candidat ayant fait campagne sur une ligne anti-migrants, Janez Jansa, du Parti démocratique slovène (SDS), qui se placerait en tête des législatives en Slovénie, selon les... [Lire la suite]
jeudi 3 mai 2018

La « conditionnalité » : une nouvelle arme de l’UE contre la résistance des nations

Communiqué de presse de la délégation  FN au Parlement européen du 03/05/2018 Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a présenté au Parlement de Bruxelles, le 2 mai, les grandes lignes du futur « cadre financier pluriannuel » qui régira les budgets de l’UE après 2020. Le départ du Royaume-Uni, qui était l’un des principaux contributeurs au budget de l’UE, aurait dû l’amener à revoir ses prétentions à la baisse. En eurocrate zélé, Juncker a fait exactement le contraire : il propose d’augmenter le budget... [Lire la suite]
lundi 16 avril 2018

Un Etat de droit à géométrie variable

Boulevard Voltaire Par Mylène Troszczynski, député FN au Parlement européen, le 16/04/2018 L’État de droit est un concept juridique, philosophique et politique. Il implique la primauté du droit sur le pouvoir politique. Tous, gouvernants et gouvernés, doivent le respecter. Or, quand on prétend faire respecter le droit international, la moindre des choses pour le défendre est de le respecter soi-même. C’est un gage d’honnêteté et de crédibilité. Il faut bien avouer qu’aujourd’hui, il est devenu un prétexte fallacieux, une... [Lire la suite]
lundi 5 mars 2018

À Budapest, le V4 réitère son désir d’une autre Europe

La Commission du V4 aux Affaires européennes a réitéré la volonté du V4 et de ses parlementaires majoritaires à vivre au sein d’une Union européenne des Nations, où les parlements nationaux verraient leur rôle renforcé. La question de la subsidiarité a également été abordée, et la Commission du V4 a émis des doutes sérieux sur l’application de celle-ci par la Commission européenne. Pour les parlementaires du V4, le Brexit est une question posée à l’Europe : « où vas-tu ? ». Mais il représente également un bouleversement important... [Lire la suite]