Affiche FN BFC 0118jpg

FB_IMG_1512577640560

En violation de l’article 2 de la Constitution (« titre premier : de la souveraineté »), Emmanuel Macron vient de décider seul d’engager un processus programmé de remplacement de nos emblèmes nationaux, notre drapeau national et notre hymne, en validant la bannière et l’hymne européistes.

Comme à son habitude, Emmanuel Macron croit utile de justifier cette décision unilatérale par des mots déplaisants, voire insultants sur un prétendu « repli français ».

Les emblèmes nationaux ne sont pas un sigle de société anonyme, mais les fruits de notre histoire et portent la marque de l’âme de notre peuple.

Parce que, nous, nous croyons en la France, affirmons notre attachement indéfectible à nos emblèmes nationaux que sont le drapeau tricolore et la Marseillaise.

Vous pouvez signer la pétition sur le site du Front National

 

lundi 22 janvier 2018

Réponse à la résolution discutée à l’Assemblée nationale et au Bundestag pour les 55 ans du traité de l’Elysée

Réaction de Marine Le Pen au vote conjoint  Assemblée nationale / Bundestag de la proposition de résolution : Pour un nouveau traité de l’Elysée du 22/01/2018 Mes chers collègues députés, mesdames et messieurs les députés européens, mesdames et messieurs, L’Europe est un thème qui devient décidément très à la mode, une mode qui ne fera que s’affirmer d’abord parce que la problématique européenne est centrale et ensuite parce que ce débat politiquement si important sera arbitré par les Français dans 18 mois. Ce matin, le... [Lire la suite]
lundi 22 janvier 2018

Entretien avec Romain Bail, Maire de Ouistreham

Communiqué de presse de Christelle Lechevalier, Député français au Parlement européen, Conseillère régionale de Normandie du 22/01/2018 À ma demande j’ai été reçue hier matin à la mairie deOuistreham par Monsieur le Maire Romain Bail pour évoquer la question préoccupante des migrants sur sa commune. Je tenais à être informée des actions qu’il met en œuvre au service des Ouistrehamais afin de faire face à ce flux qui s’amplifie. Je remercie avant tout Monsieur le Maire pour son accueil. Au-delà des considérations politiques et du... [Lire la suite]
lundi 22 janvier 2018

Le groupe Front National de Bourgogne Franche-Comté soutient les surveillants pénitentiaires

Communiqué du groupe Front National au CR de Bourgogne-Franche-Comté du 22 janvier 2018 En réaction aux agressions islamistes de Vendin-le-Vieil, Mont-de-Marsan, Tarascon et Borgo, les personnels pénitentiaires manifestent depuis la semaine dernière pour soutenir leurs collègues blessés et dénoncer leurs conditions de travail. Les surveillants rejoints par une partie des directeurs d’établissement pointe du doigt le laxisme des gouvernements successifs face au traitement des détenus radicalisés, la surpopulation carcérale,... [Lire la suite]
lundi 22 janvier 2018

Les Républicains ? un parti sans avenir ?

L'auteur ou les auteurs du présent article ne sont en rien membres du FN, du RBM ou d'un mouvement de cette famille politique -à la connaissance du BYR- et ils ne partagent pas forcément les idées défendues ici. Boulevard Voltaire Par Yvan Blot le 22/01/2018 Les partis politiques, aussi, sont mortels. Le cas du Parti communiste français, réduit à une cabine téléphonique, est connu. Le départ de plusieurs parlementaires  LR, notamment de Xavier Bertrand et encore plus d’Alain Juppé, fait... [Lire la suite]
dimanche 21 janvier 2018

Vitesse limitée, « fake news » et hausse des prix: bienvenue dans la France de Macron

L'auteur ou les auteurs du présent article ne sont en rien membres du FN, du RBM ou d'un mouvement de cette famille politique -à la connaissance du BYR- et ils ne partagent pas forcément les idées défendues ici. Causeur Par Roland Hureaux le 18/01/2018 Après un discours de vœux présidentiel assez plat, la rentrée a été inaugurée par trois coups de massue qui laissent pressentir ce qu’est la véritable nature du macronisme. Classes moyennes étouffées D’abord une hausse mirobolante... [Lire la suite]
dimanche 21 janvier 2018

L'exécutif face aux exigences des nationalistes corses

Larges vainqueurs des élections locales en décembre, ils seront reçus ce lundi à Matignon avant de rencontrer les présidents du Sénat et de l'Assemblée. C'est le dossier périlleux par excellence. Chaque gouvernement, en arrivant, a l'espoir de le régler. La plupart s'y enlisent. Le nouvel exécutif est bien décidé à expérimenter sa propre méthode, entre «dialogue» et «franchise». Avant un déplacement à haute valeur symbolique d'Emmanuel Macron en Corse, le 6 février, pour les 20 ans de l'assassinat du préfet... [Lire la suite]
dimanche 21 janvier 2018

Les bobos commémorent Mai 68

Si certains s’interrogeaient encore sur l’opportunité ou non de commémorer les événements de mai 68, les anciens « maos », ces bons bourgeois qui accaparent aujourd’hui le pouvoir et dont les funestes idées se sont partout imposées, ont d’ores et déjà tranché pour eux. En effet, et bien que Mai 68 ait précipité le déclin de notre pays, l’usine pétrochimique que l’on appelle Centre Pompidou et qui centralise ces commémorations a donné jeudi le coup d’envoi à toute une série de « festivités »... [Lire la suite]
vendredi 19 janvier 2018

Corse : trois détenus blessent deux gardiens de prison à l'arme blanche, dont un gravement

Deux gardiens de prison ont été blessés, dont un gravement, touché à la gorge d'un coup de couteau, par trois détenus de la maison d'arrêt de Borgo, en Haute-Corse. L'un d'eux aurait crié «Allah Akbar», selon un délégué syndical. Trois détenus ont attaqué deux gardiens de prison à la maison d'arrêt de Borgo, en Haute-Corse le 19 janvier, selon la direction de l'administration pénitentiaire. Agressés à l'arme blanche, les deux agents ont été transféré vers l'hôpital de Bastia : l'un d'entre eux se trouve dans un état grave après... [Lire la suite]