jeudi 18 octobre 2018

Rassemblement islamiste ce dimanche au Parc Chanot : le Préfet doit l’interdire !

Communiqué de presse de Stéphane Ravier, Sénateur RN des Bouches-du-Rhône du 17/10/2018 Ce dimanche 21 octobre, le Parc Chanot sera à nouveau occupé par des islamistes, à l’occasion de la 16ème édition de la Rencontre Annuelle des Musulmans du Sud (RAMS). Ce rassemblement est organisé par les Frères musulmans de l’Union des Organisations Islamiques de France (UOIF), récemment renommée “Musulmans de France”. Alors que des islamistes ont assassiné plusieurs centaines de Français depuis 2012, il est scandaleux que de tels prêcheurs... [Lire la suite]
samedi 13 octobre 2018

Parti socialiste : départs en série

Samedi 13 octobre, le Parti socialiste réunit son conseil national alors que le premier secrétaire Olivier Faure a annoncé son objectif : minimiser les dernières défections. Le journaliste de France 3 Serge Cimino fait le point en duplex, dans le XXe arrondissement de Paris. "Ces débats se déroulent à huis-clos mais à l'extérieur beaucoup de choses filtrent", relate le journaliste."Le premier secrétaire cherche à rassembler. Il avait construit son programme autour de la renaissance. Alors faut-il que le parti... [Lire la suite]
vendredi 12 octobre 2018

Lettre ouverte à Emmanuel Macron : Comment soutenir à la tête de la Francophonie la ministre d’un Etat ...

Monsieur le Président, Le sommet de la Francophonie qui se déroule les 11 et 12 octobre dans la capitale arménienne est une grande fierté pour notre pays.  Quel plus bel hommage aurait-on pu rendre à Charles Aznavour, Français de parents arméniens, dont les chansons ont fait résonner notre belle langue à travers le monde ? Nos relations amicales, fidèles et fructueuses avec l’Arménie illustrent la vitalité de la culture française qui conquiert les cœurs au-delà des nations historiquement... [Lire la suite]
mercredi 10 octobre 2018

Développement de l’islamisme à l’école : Stéphane Ravier demande une commission d’enquête

Communiqué de presse de Stéphane Ravier, Sénateur du 10/10/2018 Un rapport confidentiel des services de renseignement, rendu public par des journalistes, a révélé que l’école subissait de plus en plus de dérives communautaires islamistes. A tel point que désormais, certains élèves refusent d’être assis à côté de camarades consommant de la viande de porc ou de dessiner des représentations humaines. Certains garçons ne veulent pas donner la main aux filles, quand d’autres refusent d’aller à la piscine de peur de « boire la tasse et... [Lire la suite]
jeudi 4 octobre 2018

Congrès des Régions 2018: des revendications à la soumission, il n’y a qu’une marche !

Tribune libre d’Edwige Diaz, Conseillère régionale de Nouvelle-Aquitaine du 04/10/2018 Les 26 et 27 septembre se tenait à Marseille, la 14e édition du Congrès des Régions, associant, pour la première fois Régions de France, l’Association des Maires de France et l’Association des Départements de France. Ce rassemblement qui, à en croire les annonces tonitruantes des ténors de la politique française, devait s’imposer comme le marqueur d’une véritable résistance à la politique gouvernementale. En apparence extrêmement déterminés, ces... [Lire la suite]
mardi 25 septembre 2018

Policiers pris pour cible par la racaille à la cité des Lauriers (13ème) : Face à la racaille, répression maximale !

Communiqué de presse de Stéphane Ravier, Sénateur des Bouches-du-Rhône du 24/09/2018 Samedi 22 septembre vers 1h30 du matin des policiers sont tombés dans une véritable embuscade tendue par des racailles et des trafiquants de la cité des Lauriers, dans le 13ème arrondissement de Marseille. Certains m’ont confié “s’être vus mourir”. Gardant leur sang-froid et faisant preuve de professionnalisme, ils ont dû tirer en l’air pour se dégager avant l’arrivée des renforts. Je tiens à féliciter ces hommes et à leur apporter tout mon... [Lire la suite]
jeudi 20 septembre 2018

Benalla : un OVNI à l'Elysée

Devant les sénateurs de la commission d’enquête, et pour une séance qui était enregistrée et diffusée publiquement, le Benalla qui s’est exprimé ne ressemblait guère au personnage sûr de lui et dominateur que l’on a pu entendre ici ou là. Ses avocats et les conseillers de l’Elysée et de LREM l’avaient apparemment bien préparé, et le jeune homme, à chaque question, apportait, non pas une réponse, mais un véritable petit exposé. Les sénateurs n’étaient pas là pour juger les faits reprochés à Benalla. Ce sera le rôle des tribunaux. Il... [Lire la suite]
mercredi 19 septembre 2018

Arme, oreillettes et voiture de police... mais Alexandre Benalla n'était ni garde du corps, ni policier

Non, Alexandre Benalla n'était ni le garde du corps d'Emmanuel Macron, ni un policier en service. C'est ce que s'est évertué à démontrer l'ancien chargé de mission de l'Elysée lors de son audition, ce mercredi, devant la commission d'enquête du Sénat. Questionné sur son rôle aussi bien pendant la campagne du candidat Macron que lors de son arrivée à l'Elysée, le jeune homme de 27 ans a indiqué vouloir "être tout à fait précis".  "Je n’ai jamais été ni policier, ni garde du corps du président de la République",... [Lire la suite]
dimanche 16 septembre 2018

Benalla était en charge de la boutique de produits dérivés de l'Elysée

Lors de son audition le 20 juillet pour des faits de violences en marge des manifestations de la Fête du travail, l'ex-conseiller d'Emmanuel Macron a été sommé par les enquêteurs de la PJ de dresser son CV et ses différentes missions.  Et selon Quotidien, qui s'est procuré le dossier pénal de l'affaire, il aurait fait une annonce cocasse au cours de cette garde à vue. Alexandre Benalla aurait affirmé avoir été chargé de mettre en place la boutique en ligne de produits dérivés de l'Elysée, qui a ouvert ce... [Lire la suite]
samedi 15 septembre 2018

Affaire Benalla : l'exécutif s'en prend vivement à la commission d'enquête du Sénat

La tension monte encore à l'approche de l'audition de l'ex-collaborateur du président Macron poursuivi pour violences. La ministre de la Justice Nicole Belloubet a de nouveau mis en garde ce samedi la commission d'enquête sénatoriale contre le risque d'un «empiètement sur le domaine judiciaire» au cours de ses travaux sur l'affaire Alexandre Benalla. La veille, le chef du parti présidentiel Christophe Castaner avait quant à lui menacé la commission d'enquête, au cas où celle-ci voudrait «s'arroger un pouvoir de... [Lire la suite]