jeudi 5 avril 2018

"Donner leurs du pain et des jeux !"

Lors des jours qui suivirent son élection à la présidence de la République, tout à son euphorie, soutenu, comme aujourd'hui, par une presse aux ordres tellement elle est sujette aux décisions budgétaires des autorités et autres publicitaires, Emmanuel Macron annonçait la mise en chantier d'une réforme constitutionnelle qui allait littéralement bouleverser le cadre de notre vie publique.  Au final, le Premier ministre Edouard Philippe nous annonce en premier lieu "qu'il ne s'agit pas de revenir à la IVe République, ni de passer... [Lire la suite]
jeudi 5 avril 2018

Jean-Vincent Placé, en état d'ivresse, insulte des policiers : l'ex-secrétaire d'Etat en garde à vue

Jean-Vincent Placé a été interpellé cette nuit par la police dans le quartier latin à Paris, a appris Europe 1. L'ancien secrétaire d'État, ivre, est soupçonné d'avoir importuné des femmes dans un bar de la rue Princesse, dans le quartier latin, vers 2 heures du matin. Il s'en est pris verbalement à une femme qui refusait de danser avec lui contre rémunération. Puis il a proféré des propos racistes à l'encontre du videur de l'établissement qui intervenait pour calmer la situation. Lors de son arrestation, il aurait proféré des... [Lire la suite]
mercredi 4 avril 2018

Le projet de réforme des institutions du « nouveau monde » accouche d’une dosette de démocratie

Communiqué de presse des députés du Front National du 04/04/2018 Après une attente insoutenable, le Premier ministre Edouard Philippe a dévoilé les contours de la révision constitutionnelle annoncée par l’exécutif. La réforme des institutions portée avec lyrisme par le candidat Emmanuel Macron lors de la campagne présidentielle était censée donner un nouveau souffle à la démocratie française. A entendre la conférence de presse du premier de ses collaborateurs, la montagne accouche d’une souris et le compte n’y est pas. La... [Lire la suite]
mardi 3 avril 2018

Réforme des institutions : la grande duperie

L'auteur ou les auteurs du présent article ne sont en rien membres du FN, du RBM ou d'un mouvement de cette famille politique -à la connaissance du BYR- et ils ne partagent pas forcément les idées défendues ici Boulevard Voltaire Par Phiippe Kerlouan le 02/04/2018 Vendredi 30 mars, on apprend, de source officielle, que le chef de l’État, le Premier ministre et les présidents de l’Assemblée nationale et du Sénat sont tombés d’accord sur la réduction de 30 % de parlementaires : les... [Lire la suite]
vendredi 2 mars 2018

Enseignement privé hors contrat, Jean-Michel Blanquer dans les pas de Najat Vallaud-Belkacem ?

Tribune libre de Marie-Hélène de Lacoste-Lareymondie, professeur de Lettres, conseillère régionale du Grand Est, référente du forum Ecole & Nation pour l’Alsace, la Lorraine, et la Champagne-Ardennes du 01/03/2018 L’enseignement privé hors contrat est un enseignement libre de tout contrat d’association avec l’Etat. Ces établissements peuvent donc choisir le contenu des programmes, les méthodes pédagogiques pour appliquer ce contenu, les manuels scolaires y afférant, les horaires et les enseignants de leur choix. Ne recevant... [Lire la suite]
mardi 23 janvier 2018

Déçu par l'attitude de l'Etat, le nationaliste corse Gilles Simeoni appelle à une manifestation

Le président nationaliste du conseil exécutif corse, Gilles Simeoni, a fait état de sa déception face à l'attitude de l'Etat, appelant à la tenue «dans les prochains jours d'une grande manifestation populaire», sur son compte Twitter. «Après nos entretiens d’hier et d’aujourd’hui, notre conviction est faite : l’Etat refuse de reconnaître et de prendre en compte la dimension politique de la question corse. Dans ces conditions, nous appelons dans les prochains jours à la tenue d’une grande manifestation populaire», a tweeté le leader... [Lire la suite]
mercredi 27 décembre 2017

Stéphane Ravier : “Le budget immigration va augmenter de 28% en 2018”

"Ce n’est pas l’accueil des migrants qui gêne monsieur Macron, c’est sa communication." Au micro de France Inter, mercredi matin, le sénateur FN Stéphane Ravier a critiqué un budget 2018 en trompe l’œil sur les questions migratoires. "Monsieur Macron […] a bien compris que ce qu’avait assumé et revendiqué madame Merkel (l’accueil de 800 000 migrants en 2015, ndlr) lui avait coûté sur le plan électoral" a-t-il affirmé, avant de poursuivre : "On essaie de nous faire prendre des vessies pour des lanternes... [Lire la suite]
mercredi 20 décembre 2017

Gendarmerie : un rapport dénonce l’usure des équipements

  Il n’est pratiquement pas un mois qui ne s’écoule sans qu’un nouveau rapport vienne alerter les autorités sur l’état d’usure avancée des équipements dont sont dotées nos armées. Ainsi, après l’armée de l’Air dont 56 % des appareils sont incapables de voler, après l’armée de Terre qui ne peut plus compter que sur la moitié de ses véhicules blindés, c’est la Gendarmerie qui, selon un récent rapport des sénateurs Philippe Paul et Yannick Vaugrenard, rencontre de grosses difficultés avec son parc automobile. « Un... [Lire la suite]
jeudi 23 novembre 2017

Immigration : un rapport du Sénat met en doute la politique de Macron

«Dans le projet de loi de finances pour 2018, environ 14.500 éloignements forcés sont budgétés, soit moins que sous le mandat de François Hollande (15.161 éloignements forcés en 2014, 15.485 en 2015)». Le sénateur Les Républicains (LR) du Rhône, François-Noël Buffet, jette un sérieux pavé dans la mare migratoire en publiant, ce mercredi 23 novembre, son dernier avis budgétaire sur l'immigration, l'asile et l'intégration des étrangers en France. Ce rapport de 60 pages, truffé de chiffres et de graphiques, pointe... [Lire la suite]
jeudi 9 novembre 2017

Emplois familiaux : comment les députés contournent la loi de moralisation de la vie publique ?

Selon StreetPress, plusieurs députés, de différents bords politiques, ont trouvé une parade à la loi de moralisation qui consiste à embaucher l'enfant d'un autre député, une pratique jugée légale contrairement à celle d'embaucher son propre enfant. Au moins deux députés LREM, Christophe Arend et Bertrand Sorre, ont embauché les enfants d'autres députés LREM, selon l'AFP qui cite des sources parlementaires et confirme par là une information du site Streetpress. La pratique est légale, mais encadrée. Les lois pour la... [Lire la suite]