lundi 16 avril 2018

Syrie: les gros mensonges d’Emmanuel Macron…et « les valeurs de l’occident »

  Pour son second entretien médiatique de la semaine, après Jean-Pierre Pernaut sur TF1, Emmanuel Macron était hier soir en direct sur BFMTV,  RMC et le site Mediapart, pour répondre depuis le Théâtre national de Chaillot à Paris  aux questions de Jean-Jacques Bourdin et Edwy Plenel. Un débat pugnace, dans lequel le chef de l’Etat,   visiblement toujours aussi pénétré de sa croyance en son talent, a fait  l’étalage de son agilité intellectuelle. Face à lui,  les  deux... [Lire la suite]
dimanche 8 avril 2018

Le président turc Erdogan accuse la France d'«encourager les terroristes»

Le ton monte encore d'un cran entre la Turquie et la France : après la réception d'une délégation de responsables kurdes de Syrie à l'Elysée le 29 mars, Ankara voit rouge et accuse Paris d'encourager le terrorisme. Le 7 avril, le président turc Recep Tayyip Erdogan a accusé la France d'«encourager les terroristes», témoin des tensions entre Ankara et Paris sur le dossier syrien. En cause : la réception le 29 mars par Emmanuel Macron de représentants des Forces démocratiques syriennes (FDS), une coalition arabo-kurde... [Lire la suite]
dimanche 1 avril 2018

Qui pourra arrêter le turc Erdogan en Syrie et en Irak ?

"Nous pourrions y entrer en une nuit", a plastronné le chef de l'Etat turc devant les cadres de son parti. L'objectif serait de déloger de cette région du Nord-Est irakien quelques centaines de combattants du PKK, le Parti des travailleurs du Kurdistan, ­qu'Ankara considère comme terroriste. La chose n'est pas à prendre à la légère : ces derniers jours, les soldats turcs ont pris pied dans le Nord irakien, s'emparant d'une trentaine de villages. Fort de sa victoire dans le canton d'Afrin, dans le Nord-Ouest syrien, il y a... [Lire la suite]
mercredi 28 mars 2018

Bruxelles avalise la politique meurtrière d'Erdogan contre les Kurdes...avec un pourboire de 3 milliards d'euros en prime

Communiqué de Jacques Colombier, député français au Parlement européen, membre de la délégation parlementaire mixte UE-Turquie du 28/03/2018 Réunis en « mini-sommet » à Varna, en Bulgarie, le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, et le président du Conseil, Donald Tusk, viennent une fois de plus de plier lamentablement devant le dirigeant islamiste turc. Alors que celui-ci mène depuis plus de deux mois une guerre acharnée contre les combattants kurdes qui ont libéré nombre de territoires de... [Lire la suite]
mercredi 7 février 2018

M.Bedier préfère construire des mosquées plutôt que des écoles

Communiqué de presse Cyril Nauth, maire de Mantes-la-Ville, conseiller régional Ile-de-France, et de Mathilde Androuët, secrétaire départementale des Yvelines, conseillère régionale du 07/02/2018 Alors que l’organisme public, Epamsa, dont le président n’est autre que M.Pierre Bédier vient de vendre à la communauté turque 4.000 m2 de terrain à Carrières-sous-Poissy pour la construction d’une mosquée, ce même organisme tarde toujours à céder un terrain de 5.000m2 pour la construction d’une école à Mantes-la-Ville. Surenchère de... [Lire la suite]
lundi 5 février 2018

La Turquie réclame une adhésion pleine à l'Union européenne : finissons-en avec l’ambigüité et l'angélisme !

Communiqué de Nicolas Bay, député européen FN et Co-président du groupe ENL au Parlement européen du 05/02/2018 Le président turc Recep Tayyip Erdogan ne s’en cache même plus : dans une interview donnée au journal italien La Stampa à la veille d’un déplacement à Rome, il assume le chantage turc exercé à l’égard des nations européennes en échange de la fausse promesse de freiner les flux migratoires. Le Bureau européen d’appui en matière d’asile (EASO) révèle qu’entre 2011 et 2017, plus de 5 millions de migrants sont entrés en... [Lire la suite]
mercredi 31 janvier 2018

Macron qualifie de "potentiels terroristes" les Kurdes visés par la Turquie en Syrie

Les Kurdes lâchés par leurs alliés ? En Syrie, les YPG, branche syrienne du PKK (parti des travailleurs du Kurdistan), sont attaqués par l'armée turque depuis le 20 janvier dernier. Les bombardements se font de plus en plus intenses dans l'enclave kurde d'Afrine dans le nord de la Syrie.Après avoir été soutenus par la coalition internationale, dont la France, cette milice qui a lutté contre Daesh est aujourd'hui traitée de "potentiels terroristes" par Emmanuel Macron dans une interview accordée au Figaro,... [Lire la suite]
dimanche 21 janvier 2018

Syrie : la Turquie d'Erdogan frappe les Kurdes, alliés de Washington

L'offensive était attendue ­depuis des semaines. Ces derniers jours, les forces turques avaient "préparé" le terrain en faisant donner l'artillerie. Des dizaines de blindés s'étaient massés le long de la frontière avec la Syrie tandis que, vendredi, des centaines de rebelles syriens fidèles à Ankara l'avaient traversée en autocar pour se positionner à Azaz, une ville au nord d'Alep. Samedi, ces troupes ont finalement lancé l'assaut sur la province d'Afrine, une enclave du Nord-Ouest syrien tenue par les Kurdes des YPG (Unités de... [Lire la suite]
Posté par Redekker à 20:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , ,
samedi 6 janvier 2018

Turquie : un glaçant autodafé d’État

Tribune libre de Jeannette Bougrab *du 06/01/2018 La seule chose que vous ayez absolument besoin de savoir est l’emplacement d’une bibliothèque, disait Albert Einstein. Plus peut-être que n’importe qui d’autre, lui, dont les livres ont été brûlés par les nazis dans des autodafés, savait l’importance du savoir et de la connaissance. Mais au regard de ce à quoi l’on assiste en Turquie, on peut se poser la question : à quoi bon connaître l’emplacement des bibliothèques, si leurs rayons se vident ? Comme l’a rapporté le... [Lire la suite]
samedi 6 janvier 2018

Communiqué de presse du Front National du 05/01/2018

Communiqué de presse duFront National du 05/01/2018 Officiellement en déplacement en France pour évoquer les conséquences de la guerre en  Syrie, le président Recep Tayyip Erdogan est officieusement venu chercher un soutien de la part d’Emmanuel Macron pour relancer le processus d’adhésion de la Turquie à l’Union européenne. Persona non grata dans plusieurs capitales européennes, l’autocrate islamiste turc sait pouvoir compter sur ce dossier sur l’écoute du président de la République. Cette manœuvre dangereuse doit être... [Lire la suite]