lundi 17 septembre 2018

Saint-Maur : 24 heures pour quitter le gymnase réquisitionné pour 100 migrants

« On a 24 heures pour tout vider. Le club de judo a des locaux ici depuis plus de 30 ans ! » Ce samedi, l’effervescence a régné toute la journée au gymnase Gilbert-Noël de Saint-Maur. La ville et les clubs sportifs n’ont appris que ce vendredi qu’ils devaient entièrement vider le site ce week-end pour cause de réquisition. La préfecture confie les clés du site, à partir de jeudi et jusqu’au 21 octobre, à l’association Aurore chargée d’accueillir et de diriger vers un accueil plus pérenne 100 migrants au maximum. Un dispositif déjà... [Lire la suite]
vendredi 14 septembre 2018

Agression de sapeurs-pompiers, une réaction urgente s’impose

Communiqué de Wallerand de Saint Just, président du groupe RN IDF à la Région Île-de-France du 13/09/2018 La lettre qu’a adressée le général Jean-Claude Gallet, commandant de la Brigade de sapeurs-pompiers de Paris, à l’ensemble des soldats du feu sous ses ordres, pose un certain nombre de questions. Après la mort tragique du caporal Geoffroy Henry poignardé au cours d’une intervention à Villeneuve-Saint-Georges, il est urgent d’agir et de dépasser les clivages partisans et les rivalités pour assurer la sécurité de ceux dont... [Lire la suite]
samedi 4 août 2018

Bagarre à Orly : procès renvoyé en septembre, Booba et Kaaris placés en détention provisoire

Le tribunal correctionnel de Créteil a renvoyé vendredi au 6 septembre le procès des deux rappeurs rivaux Booba et Kaaris, poursuivis pour leur participation à une rixe mercredi à l'aéroport d'Orly, et ordonné leur placement en détention provisoire dans l'attente de cette nouvelle audience. Une "animosité persistante" Le président du tribunal, qui a également ordonné l'incarcération des neuf autres prévenus, a justifié sa décision par "l'animosité persistante entre les deux groupes", le risque de nouvelles altercations... [Lire la suite]
mercredi 1 août 2018

Les rappeurs Booba et Kaaris en garde à vue après une bagarre à l'aéroport d'Orly

Dans les vidéos diffusées sur les réseaux sociaux par des passagers, on voit des hommes échanger des coups de poing et de pied entre les rayons d'une boutique de duty free et dans les couloirs de l'aéroport, très fréquenté en cette période estivale. Alors que des passagers déambulent dans le hall avec leurs chariots à bagages, une rixe soudaine entre un groupe d'hommes semble provoquer d'abord la surprise puis la crainte de certains passagers qui s'éloignent vivement de la scène. Treize personnes ont au total été interpellées... [Lire la suite]
Posté par Redekker à 21:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
vendredi 27 juillet 2018

Un homme saute du RER en marche pour échapper à ses agresseurs

Pour échapper à des adolescents le rouaient de coups, un jeune homme de 18 ans est passé par la fenêtre d’un RER lancé à 80 km/h. Comme le révèle Le Parisien, cette scène s’est déroulé le 15 juillet dernier alors qu’une rame du RER C circulait entre Choisy-le-Roi (Val-de-Marne) et la gare d’Austerlitz. Vers 16h15 ce jour-là, le jeune homme de 18 ans monte dans le train en gare d’Ablon et s’installe à l’étage inférieur. Deux arrêts suivants, gare de Choisy-le-Roi, cinq adolescents entrent dans le même wagon. Le ton monte... [Lire la suite]
dimanche 15 juillet 2018

237 interpellations, 134 véhicules brûlés : une nuit sous tension en région parisienne

La veille de la Fête nationale a été une soirée particulièrement agitée en région parisienne, où 134 véhicules ont été incendiés et 237 personnes ont été interpellées par les forces de l'ordre. 4 policiers, 4 pompiers et un gendarme ont été blessés. La région parisienne a été le théâtre de débordements dans la nuit du 13 au 14 juillet, selon des informations recueillies par la chaîne d'information LCI. Les forces de l'ordre ont interpellé 237 individus, et en ont placé 193 en garde à vue. Quatre policiers, quatre pompiers... [Lire la suite]
vendredi 1 juin 2018

Prison de Fresnes: Un commando cagoulé s'introduit dans l'établissement et brûle des voitures de surveillants

L’incident est pris particulièrement au sérieux par l’administration pénitentiaire. Dans la nuit de mercredi à jeudi, une dizaine d’hommes cagoulés ont incendié trois voitures et un scooter appartenant à des surveillants pénitenciers, dans l’enceinte de la prison de Fresnes, dans le Val-de-Marne. Selon les premiers éléments de l’enquête, les véhicules étaient stationnés au pied des logements dédiés au personnel et à leur famille. « C’est la première fois qu’un tel acte de malveillance se produit sur le domaine de... [Lire la suite]
vendredi 18 mai 2018

Le joker du ministre de l'Intérieur

"Sur les 80 km/h, j'aimerais avoir votre position", avait gentiment demandé une participant à une réunion publique hier soir au ministre de l'Intérieur Gérard Collomb qui était venu dans le cadre d'une séance de festivité à l'occasion des "un an" de macronisme élyséen à Rungis dans le Val-de-Marne. L'ancien maire socialiste de Lyon lui a répondu, légèrement déconcerté (il faut dire que c'était une réunion rassemblant plutôt des fans du Président de la République) "je prends un joker sur la question". Le ministre ne sait donc... [Lire la suite]
vendredi 11 mai 2018

Le Conseil régional d’Ile-de-France doit réagir après l’annulation des examens universitaires de ce matin

Communiqué de Wallerand de Saint Just, Président du groupe FN IDF à la Région Ile-de-France du 11/05/2018 Je demande à Valérie Pécresse de condamner les actions empêchant la tenue des examens et je lui demande de proposer aux universités des aides propres pour sécuriser leurs locaux. Voici le texte de la lettre que je viens de lui adresser : La faculté de Nanterre est occupée depuis plusieurs semaines et pour une durée «illimitée». Ce vendredi matin 11 mai 2018, des groupuscules d’extrême-gauche (une centaine de personnes aidées... [Lire la suite]
vendredi 5 janvier 2018

Champigny: ni pardon, ni oubli

Causeur Par Gabriel robin, SG du CLIC le 03/01/2018 Violente, ultraviolente la banlieue de 2018. Qui se rend dans les cités dortoirs qu’on peut trouver à Champigny-sur-Marne, Grigny ou Pantin pour faire du tourisme ? On ne vit plus dans ces endroits que contraint, jamais par plaisir. Qu’on les appelle « territoires perdus de la République », « zones de non droit » ou « quartiers sensibles », les cités sont des zones périphériques où l’Etat n’est plus en capacité de garantir l’ordre public. ... [Lire la suite]