dimanche 23 septembre 2018

Mission du Parlement européen à Varsovie : Nicolas Bay défend le droit des nations !

Communiqué de presse du groupe « Europe des nations et des libertés » au Parlement européen du 22/09/2018 Du 19 au 21 septembre, Nicolas Bay a participé à une mission du Parlement européen à Varsovie dans le cadre de l’élaboration d’un rapport sur la situation de l’État de droit en Pologne. Au cours des multiples rencontres et discussions avec l’opposition, qu’elle soit politique ou associative, aucune véritable atteinte à l’État de droit n’a pu être identifiée. Les accusations sont vagues, peu argumentées et relèvent surtout de... [Lire la suite]
mercredi 20 décembre 2017

L'UE déclenche une procédure de sanction inédite contre la Pologne

L'Europe engage le bras de fer avec la Pologne. La Commission européenne a annoncé, mercredi 20 décembre, le déclenchement d'une procédure sans précédent contre Varsovie, pouvant aller jusqu'à priver le pays de ses droits de vote au sein de l'UE. En cause : les réformes judiciaires controversées menées par Varsovie. L'exécutif européen "a conclu aujourd'hui qu'il y a un risque clair d'une violation grave de l'Etat de droit en Pologne", indique la Commission dans un communiqué, précisant qu'elle avait... [Lire la suite]
lundi 28 août 2017

C’est vrai, ça, on n’a pas entendu parler d’attentats à Varsovie…

Boulevard Voltaire Par Richard Hanlet * le 27/08/2017 Les Grecs anciens appelaient hybris la démesure inspirée par l’orgueil à certains hommes, ce qui leur valait généralement de terribles punitions de la part des dieux. On pourrait craindre que notre Jupiter national ne s’en approche dangereusement par ses mots à l’encontre du gouvernement de Varsovie : « Le peuple polonais mérite mieux que cela […] » Apparemment, ses conseillers ont oublié de lui rappeler que ce même peuple a porté au pouvoir le parti de madame... [Lire la suite]
dimanche 28 mai 2017

Migrants : l'Europe met la pression sur la Hongrie et la Pologne

C’est une première pour le Parlement européen. À l’initiative des groupes menés par les sociaux-démocrates, par l’Alde et par les Verts, les députés ont voté (393 voix pour, 221 contre sur 678), le 17 mai, une résolution condamnant la Hongrie pour une « détérioration sérieuse de l’État de droit et des droits fondamentaux ». Le texte appelle aussi le gouvernement de Budapest à abroger ses lois renforçant le contrôle des migrants et des ONG étrangères, ainsi qu’à donner la possibilité à l’Université d’Europe centrale (CEU) fondée par... [Lire la suite]