lundi 14 mai 2018

L’Union européenne interdit enfin les pesticides tueurs d’abeilles après 30 ans de massacre

Communiqué de presse de Julien Odoul, Président du groupe Front National au Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, Membre du Bureau National du 14/05/2018 Le 27 avril dernier, les représentants des États membres de l’Union européenne ont décidé d’interdire trois produits de la famille des néonicotinoïdes, insecticides tueurs d’abeilles. Mis sur le marché dans les années 1990, ces produits sont responsables de la disparition massive des insectes pollinisateurs et du tiers des populations d’oiseaux en France. Dans l’Yonne,... [Lire la suite]
mercredi 11 avril 2018

Projet régional de santé : l’ARS prescrit une saignée pour la Bourgogne Franche-Comté

Communiqué de presse de Julien Odoul, Président du groupe Front National au Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, Membre du Bureau National du 11/04/2018 Comme c’était prévisible, le débat sur le projet régional de santé (PRS) n’a pas eu lieu au Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté ce mardi 10 avril. En effet, le directeur général de l’Agence régionale de santé, Pierre Pribile, s’est contenté de présenter les objectifs d’un projet déjà ficelé et de faire semblant d’écouter les inquiétudes légitimes et les vives... [Lire la suite]
vendredi 6 avril 2018

Maintien sous assistance respiratoire des urgences de nuit à Tonnerre et Clamecy : l’ARS se met hors la loi !

Communiqué de Julien Odoul, Président du groupe Front National au Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté,Membre du Bureau National du 06/04/2018 Mercredi 4 avril, à quelques jours de l’organisation du débat consacré au schéma régional de santé, Pierre Pribille, directeur général de l’Agence régionale de santé, a donné une conférence de presse pour annoncer la diminution de la moitié des effectifs de médecins urgentistes à Tonnerre (Yonne) et à Clamecy (Nièvre). ... [Lire la suite]
vendredi 2 mars 2018

Ne plus reculer face à l’islamisme. Révélations sur le développement de l’islamisme en Bourgogne Franche-Comté

Conférence de presse du groupe FN au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté du 02/03/ 2018 "Le 11 février dernier, dans un entretien au Journal du Dimanche, Emmanuel Macron a déclaré vouloir réformer l’islam de France avec notamment pour objectif de « retrouver ce qui est le cœur de la laïcité » et de « préserver la cohésion nationale ». Entre les lignes, le Président de la République a reconnu qu’il existe un problème avec l’islam et que ses relations avec la République sont pour le moins difficiles.  Le 22 février, Le... [Lire la suite]
jeudi 16 novembre 2017

Permis tronçonneuse, une aberration et un non-sens !

Communiqué de Julien Guibert, Conseiller régional FN de l'Yonne du 15/11/2017 En catimini, ils l’ont fait ! le permis tronçonneuse ! Un décret va entrer en vigueur le 5 décembre 2017, incitant fortement les professionnels de l’élagage, des espaces verts et de la forêt à passer une formation pour apprendre à utiliser correctement une tronçonneuse. Ce permis sera dispensé sur une période de 4 jours de formation dans des centres spécialisés. Celui-ci coûtera la coquette somme de 250 euros par journée, on imagine donc aisément le... [Lire la suite]
jeudi 22 juin 2017

Gouvernement Philippe 2 : une macédoine avariée dans l’Yonne

Communiqué de Julien Odoul, Secrétaire départemental du FN89, Conseiller régional de Bourgogne-Franche-Comté du 21/06/2017 Emmanuel Macron avait annoncé un « remaniement technique » à l’issue des élections législatives. A la suite de l’enquête préliminaire sur l’affaire des emplois fictifs du MoDem, la première crise du règne débouche sur un véritable chambardement avec l’entrée de 5 nouveaux ministres et de 6 secrétaires d’Etat. Comme d’habitude et pour ne pas déroger à la vieille pratique politique, le gouvernement... [Lire la suite]
lundi 7 novembre 2016

« Reconversion migratoire » pour le camp militaire de Jaulges

Communiqué d'Edwige Jacquet , Secrétaire de la 2e circonscription de l'Yonne du FN89 du 07/11/2016 Jaulges, commune de 467 habitants, a perdu sa 15ème base de soutien matériel en 2008 au moment de la suppression des effectifs militaires par Nicolas Sarkozy. Le site a définitivement fermé ses portes en 2014. Les propositions de reconversion n’ont pas manqué pour ce site. Il fut envisagé de voir la ligne TGV et la 2×2 voies Auxerre – Joigny se moderniser à travers des projets porteurs provenant du privé ou de collectivités. Puis,... [Lire la suite]
mercredi 28 septembre 2016

L’Yonne n’est pas une terre d’accueil mais un territoire en souffrance

Communiqué de Julien Odoul, Secrétaire départemental du FN89, Conseiller régional de Bourgogne-Franche-Comté du 28/09/2016 Rien ne sera épargné au département de l’Yonne, malheureux symbole de cette France des oubliés, abandonnée par les gouvernements de droite et de gauche, dont les habitants souffrent de l’explosion de l’insécurité, de la dramatique désertification médicale, de la disparition des services publics, de la précarité grandissante et du chômage de masse. Comme si ce constat n’était pas assez alarmant, l’Yonne est... [Lire la suite]
vendredi 19 février 2016

Bourgogne : les 39 valises contenaient 1,2 tonne de cannabis

Trente-neuf valises remplies de résine de cannabis, soit 1,2 t au total, ont été saisies mardi dans un poids lourd sur l'autoroute A6 au nord d'Auxerre (Yonne), ont annoncé ce vendredi les douanes. Le 16 février, les douaniers contrôlent dans le sens sud-nord un poids lourd blanc, immatriculé au Maroc, qui voyage à vide. Les agents remarquent alors que les coffres latéraux de rangement pour palettes de la remorque sont fermés par des cadenas. A l'ouverture des compartiments, ils découvrent les 39 valises, recouvertes de toile... [Lire la suite]
dimanche 14 février 2016

Saint-Bris : des élus démissionnent pour protester contre l’arrivée de migrants

Quatre élus de la commune de Saint-Bris-le-Vineux dans l’Yonne, ont démissionné pour protester contre l’accueil « forcé » de migrants. Les habitants de cette petite commune de l’Yonne vont devoir retourner aux urnes. En effet, après la démission de quatre conseillers municipaux et compte tenu du fait que tous les remplaçants ont déjà été appelés, de nouvelles élections devront être organisées. Les quatre élus ont quitté leur poste pour protester contre « l’absence de consultation » concernant l’accueil des... [Lire la suite]