mercredi 20 juin 2018

M. Louis Aliot interroge M. le ministre de l’agriculture et de l’alimentation sur la crise de la filière porcine le 20/06/2018

Ce mois de mai 2018, le cours du porc au marché du porc breton de Plérin, référence nationale, était trop bas pour que les éleveurs français puissent vivre de leur labeur. Cet effondrement constant génère de fortes tensions entre les producteurs et la grande distribution, qui menacent régulièrement de dégénérer. Le Marché du porc breton est un outil utile aux petits producteurs, leur offrant une relative transparence du cours et les protégeant des pressions de la grande distribution via la transformation. Le problème est que son... [Lire la suite]
vendredi 15 juin 2018

L’Italie dit non au CETA, la France doit suivre !

Communiqué de presse de France Jamet, membre du Bureau national du Rassemblement national, député français au Parlement européen, Vice-Présidente du groupe  RN-RBM au Conseil régional d’Occitanie du 15/06/2018 Le 14 juin, le nouveau ministre italien de l’Agriculture a annoncé son intention de ne pas ratifier l’accord de libre-échange entre l’UE et le Canada (CETA). C’est une très bonne nouvelle pour l’Italie que vient d’annoncer Gian Marco Centinaio, membre de notre alliée la Lega. C’est aussi une très bonne nouvelle pour... [Lire la suite]
mercredi 13 juin 2018

Soutien à la filière colza française et aux biocarburants de production française !

Communiqué de presse de Julien Guibert, Conseiller régional de Bourgogne-Franche-Comté du 13/06/2018 Depuis le début de la semaine, une partie des agriculteurs français se mobilise contre l’autorisation accordée par le gouvernement au groupe pétrolier Total d’importer de l’huile de palme pour produire des biocarburants. En Bourgogne-Franche-Comté, les départements de l’Yonne et deCôte d’Or, respectivement 4ème et 3ème départements les plus productifs de colza sont particulièrement concernés et s’inquiètent pour leur filière... [Lire la suite]
mardi 12 juin 2018

N’importons pas l’agriculture que nous ne voulons pas !

Communiqué de presse du Rassemblement National du 12/06/2018 Il est réjouissant d’entendre le premier syndicat agricole français revendiquer le slogan “N’importons pas l’agriculture que nous ne voulons pas !”, une revendication forte portée en 2017 par la candidature de Marine Le Pen. Il est également réjouissant de voir ce même syndicat expliquer aux Français quels risques font courir les importations bas de gamme et les traités de libre-échange tant aux consommateurs qu’aux producteurs français. Il est en revanche navrant de... [Lire la suite]
mardi 12 juin 2018

Blocage des raffineries Total : nos Agriculteurs français ont raison

Communiqué de presse de France Jamet, Député français au Parlement européen, 1ère Vice-présidente du groupe RN au Conseil Régional d’Occitanie du 12/06/2018 Depuis dimanche soir, les agriculteurs ont lancé une action de blocage des raffineries pour protester contre l’autorisation accordée à Total d’importer 300 000 tonnes d’huile de palme pour sa bio-raffinerie de la Mède (Bouches-Du-Rhône), alors même que nos agriculteurs français sont en capacité de fournir du colza pour la production de biocarburant. Comme le dénonçait M.... [Lire la suite]
mercredi 30 mai 2018

Mercosur : l’UE veut sucrer les betteraviers et dresser les éleveurs

Communiqué de presse de Philippe Loiseau, Député français au Parlement européen, Groupe  Europe des Nations et des Libertés, Membre de la Commission Agriculture et Développement rural du 30/05/2018 Les négociations entre l’Union européenne et le Mercosur (Brésil, Argentine, Uruguay et Paraguay), au point mort des années durant, ont malheureusement repris en 2016. L’objectif de l’Union européenne est clair. Pour offrir un accès au marché automobile brésilien, l’UE est prête à brader deux secteurs agricoles. 29.000 tonnes... [Lire la suite]
mercredi 30 mai 2018

PAC 2020-2027 : les agriculteurs paieront l’accueil des migrants !

Communiqué de presse de la délégation française FN/RBM au Parlement européen du 30/05/2018 Le rapport du Parlement européen sur la réforme de la Politique agricole  commune post 2020 vient d’être adopté ce jour en session plénière à Strasbourg. Cette première étape envoie à la Commission européenne la position du Parlement sur les orientations souhaitées pour la PAC. Dans ce catalogue de souhaits, nous pouvons saluer le maintien du budget et donc des aides dédiées aux agriculteurs, mais aussi l’octroi d’une plus grande marge... [Lire la suite]
jeudi 10 mai 2018

Crise du beurre : les ménages devront encore payer !

Communiqué de presse de Philippe Loiseau, Député français au Parlement européen, Groupe  Europe des Nations et des Libertés, Membre de la Commission Agriculture et Développement rural du 09/05/2018 Alors que la crise du beurre avait déjà lourdement touché la France en 2017, les professionnels du secteur s’alarment déjà pour 2018 ! En effet, le prix de la tonne de beurre en avril 2017 était de 4.500€, alors qu’il est de 5.650€ cette année. Au plus fort de la crise 2017, la tonne avait même approché les 7.000€ entraînant une... [Lire la suite]
dimanche 6 mai 2018

Double peine pour la filière des céréales

Communiqué de presse dePhilippe Loiseau, Député français au Parlement européen, Groupe  Europe des Nations et des Libertés, Membre de la Commission Agriculture et Développement rural du 03/05/2018 Déjà mise en difficulté sur les marchés par la concurrence des pays de l’Est et de la Russie, conséquence de la politique de l’Union européenne, la filière céréalière subit aussi la politique gouvernementale. Ce sont 2,5 milliards d’euros de charges supplémentaires que vont payer les professionnels de la filière. À cela s’ajoutent... [Lire la suite]
jeudi 12 avril 2018

Le rapprochement Casino-Auchan-Système U : un mauvais coup supplémentaire de Macron à nos agriculteurs

Communiqué de Jacques Colombier et Philippe Loiseau, députés français au Parlement européen, membres de la commission Agriculture et développement rural du 11/04/2018 En annonçant leur prochain rapprochement, les trois grands groupes de la grande distribution, déjà passablement responsables de l’effondrement des revenus agricoles, font planer une menace supplémentaire sur nos exploitants. Ils bénéficieraient en effet d’un pouvoir de négociation encore plus redoutable face à des producteurs qu’ils ne cessent d’étrangler depuis des... [Lire la suite]