dimanche 21 janvier 2018

Les bobos commémorent Mai 68

Si certains s’interrogeaient encore sur l’opportunité ou non de commémorer les événements de mai 68, les anciens « maos », ces bons bourgeois qui accaparent aujourd’hui le pouvoir et dont les funestes idées se sont partout imposées, ont d’ores et déjà tranché pour eux. En effet, et bien que Mai 68 ait précipité le déclin de notre pays, l’usine pétrochimique que l’on appelle Centre Pompidou et qui centralise ces commémorations a donné jeudi le coup d’envoi à toute une série de « festivités »... [Lire la suite]
lundi 11 décembre 2017

Je suis à droite

Par Patrice Charles  * le 11/12/2017 Nous devons laisser tomber le « ni gauche ni droite » impropre à traduire l'élan national que doit incarner la refondation du Front National. C'est mon choix. Les dérives de Florian Philippot vers Mélenchon pour souhaiter une action politique commune, vers Mitterrand pour fonder une mémoire politique commune, constituent une trahison de l'action et de la mémoire de la France des Français. Les citoyens ne veulent plus de diplômés en petites phrases pour chaînes d'info en continu, les... [Lire la suite]
vendredi 1 décembre 2017

Sondage: 74% des Français et 63% des sympathisants de gauche pronostiquent la disparition du Parti socialiste

74% des Français interrogés et 63% des sympathisants de gauche estiment qu'il est possible que le Parti socialiste disparaisse du paysage politique français, révèle un sondage Odoxa-Dentsu Consulting pour franceinfo et Le Figaro, jeudi 30 novembre. Ce pronostic est même partagé par 48% des sympathisants socialistes. 23% des personnes interrogées pensent que cette disparition sera "définitive", la moitié qu'elle ne sera que "temporaire". Autre enseignement de ce sondage : plus de la moitié (53%) des sondés... [Lire la suite]
mercredi 20 septembre 2017

Le Parti socialiste annonce qu'il met en vente son siège de Solférino

C'est la fin d'une époque. Le bureau national du PS a décidé de proposer au Conseil national du parti la vente de son siège, rue de Solferino (VIIe). Le Conseil national - le "parlement" du parti - doit se réunir le 30 septembre pour entériner cette décision. La vente du siège de 3.000 m2, où le parti est installé depuis 1981, doit permettre au Parti socialiste d'assainir ses finances, lourdement obérées par la défaite subie par les socialistes en juin lors des élections législatives. Seuls 30 députés ont été élus, loin... [Lire la suite]
mercredi 13 septembre 2017

Collèges de Perpignan, lieux de ségrégation": à qui la faute ?

Communiqué de Louis Aliot, député FN des Pyrénées Orientales du 13/09/2017 Selon les déclarations d'un responsable syndical de l'Enseignement Public, les collèges et lycées de Perpignan seraient devenus de véritables lieux de "ségrégation"! Outre le terme employé, qui n'est pas sans rappeler une vieille dialectique, on est en droit de se demander si ces déclarations ne reflètent, au final, les conséquences de la gestion des collèges et des lycées depuis plusieurs décennies sur le département, par des exécutifs de Gauche et... [Lire la suite]
vendredi 4 août 2017

Le Venezuela vu de gauche

Un éditorial du Monde relevait, il y a quelques jours, cet étrange mutisme de la gauche occidentale à propos des événements du Venezuela. Si les mêmes événements s’étaient passés dans un pays de droite, si Maduro s’était appelé Pinochet, la gauche occidentale et américaine aurait bien entendu déferlé dans les rues. Le monde a changé, et Le Monde aussi : le quotidien de gauche semble découvrir une situation à laquelle il n’a pas été totalement étranger, dans le passé. Entre 1969 et 1981, Le Monde était... [Lire la suite]
samedi 15 juillet 2017

La bonne conscience du parti immigrationniste

Dans une interview donnée à Spectacle du monde en décembre 2010, le philosophe Pierre Manent ne cachait pas sa stupéfaction : « Je suis très surpris de la léthargie des Européens qui semblent consentir à leur propre disparition. Pis : ils interprètent cette disparition comme la preuve de leur supériorité morale. » Si, par “Européens”, on entend les faiseurs d’opinion plutôt que les peuples, la phrase illustre à merveille l’ivresse d’autodestruction qui semble s’être emparée de notre continent quant à l’immigration. Quand la... [Lire la suite]
lundi 19 juin 2017

Déni démocratique

“La paix c’est le désarmement des autres” affirmait  Napoléon.  Face à l’hégémonie idéologique, politique  du parti d’Emmanuel Macron,  dans les faits pourtant très minoritaire dans l’opinion,  l’opposition nationale, populaire et sociale aura-t-elle les armes nécessaires pour contrer les menaces qui s’accumulent encore contre l’identité et la souveraineté des Français? Dimanche 18 juin, triste anniversaire de la bataille de Waterloo, ce second tour des élections législatives fut aussi une défaite de la... [Lire la suite]
jeudi 8 juin 2017

Pascal Perrineau : "C'est la ligne Philippot qui a fait décoller le FN"

Depuis qu'elle a pris la tête du FN en 2011, Marine Le Pen a hissé son parti au rang des premières forces politiques françaises. Lors du second tour de la présidentielle, elle a engrangé plus de 10 millions de voix. Un score que son parti n'avait jamais atteint auparavant. Pour réaliser cette prouesse, l'actuelle candidate aux législatives a modifié la ligne de son parti. Dans son livre, Cette France de gauche qui vote FN (Paris, Le Seuil, 2017, 142 p.), le politologue Pascal Perrineau explique comment le... [Lire la suite]
vendredi 19 mai 2017

Le testament politique de Marion Maréchal-Le Pen

Vous quittez la vie politique à seulement 27 ans, après cinq années de mandat. Depuis votre arrivée à l’Assemblée, en 2012, la notoriété a-t-elle été un poids ? La notoriété a toujours fait partie de ma vie. J’ai grandi à l’ombre de celle de mon grand-père, de celle de mon père, plus tard de celle de ma tante : elle fait partie de mon quotidien. J’ai toujours été la “petite-fille de”, où que j’aille, quoi que je fasse, je n’ai jamais pu y échapper. Je n’ai jamais connu l’anonymat. Mais même si c’était assez pesant, cela s’est... [Lire la suite]