mardi 10 juillet 2018

Nantes : situation sanitaire alarmante avec l’arrivée de 200 migrants dans un square

Ils viennent d’Érythrée et du Soudan pour la plupart. Depuis un mois ils seraient près de 200 à vivre dans des conditions sanitaires déplorables, installés au square Daviais, situé à quelques pas de la place du Commerce en centre-ville de Nantes, rapporte Presse Océan. La ville connait depuis quelques mois des difficultés à gérer les populations de migrants. Un square transformé en camp de migrants La plupart se sont retrouvés là après avoir été expulsés de précédents squats dans la ville. Avec les tentes qui s’installent un... [Lire la suite]
mercredi 4 juillet 2018

Dans l’Yonne, le centre 15 ne répond plus

Communiqué de Julien Odoul, président du groupe RN au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté et de Julien Guibert, Conseiller régional de l'Yonne du 04/07/2018 Lors de sa conférence de presse organisée lundi 2 juillet à Besançon, Pierre Pribile, directeur général de l’ARS, a présenté le projet régional de santé 2018-2028. Parmi d’autres mesures, il a annoncé la fermeture du Centre d’appel d’urgence d’Auxerre et son transfert à Dijon d’ici 5 ans au plus tard.La mobilisation des professionnels de santé et des élus locaux... [Lire la suite]
dimanche 24 juin 2018

Des médecins alertent sur «une mise en danger de la vie d'autrui»

Des médecins affirment ne plus pouvoir remplir leur «mission de service public» par manque de moyens, et alertent sur «une mise en danger de la vie d'autrui», dans une lettre ouverte à Edouard Philippe rendue publique dimanche. Dans ce courrier daté du 15 juin, les 175 signataires, médecins hospitaliers ou libéraux de différentes régions de France, demandent à être reçus par le Premier ministre, parce qu'une précédente requête à l'attention de la ministre de la Santé Agnès Buzyn est «restée sans réponse depuis... [Lire la suite]
samedi 16 juin 2018

« Reste à charge zéro » : la fausse bonne idée du Gouvernement

Communiqué de presse de Sébastien Chenu, Député du Nord  du 14/06/2018 Hier matin, Emmanuel Macron ouvrait le 42ème congrès de la Mutualité française à Montpellier, avant de signer les accords conduisant à la mise en place du reste à charge zéro dans les domaines de l’optique, des audioprothèses et du dentaire pour 2020. Si tous les assurés pourront, en principe, profiter de certains soins de base remboursés à 100%, il y a lieu de s’alarmer des effets prévisibles de ces mesures sur le coût des mutuelles, assureurs et... [Lire la suite]
mardi 5 juin 2018

Réouverture de l’usine Lactalis de Craon

Communiqué de presse de Jean-Lin Lacapelle, Vice-président du groupeRassemblement National au Conseil régional d’Ile-de-France du 05/06/2018 L’usine Lactalis située à Craon d’où le scandale sanitaire avait éclaté en décembre 2017 ouvre de nouveau ses portes aujourd’hui. Pour rappel, la présence de salmonelle avait été détectée dans cette usine et des milliers de produits contaminés avaient été commercialisés librement par les enseignes de Grande Distribution qui n’avaient pas respecté les procédures de « retrait de produit », trop... [Lire la suite]
lundi 28 mai 2018

Contre la maladie d’Alzheimer, la prise en charge humaine doit remplacer le « tout médicament »

    Communiqué de presse de Bruno Bilde, député du Pas-de-Calais, membre de la Commission des affaires sociales du 28/05/2018 Dans un article publié le 25 mai dernier, le journal Libération révèle que la ministre des solidarités et de la santé devrait annoncer la fin du remboursement de quatre médicaments utilisés pour traiter les symptômes de la maladie d’Alzheimer. En octobre 2016, la Haute Autorité de Santé avait préconisé le déremboursement du donépézil, du rivastigmine, du galantamine et du mémantine qui... [Lire la suite]
samedi 19 mai 2018

L’extrême gauche insulte l’union pour la défense de la santé de proximité en Bourgogne Franche-Comté

Communiqué de presse de Julien Odoul, Président du groupe Front National au Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, Membre du Bureau National du 19/05/2018 Vendredi 18 mai, 400 personnes - élus locaux, personnels soignants et représentants syndicaux – se sont rassemblées devant le siège de l’Agence régionale de santé (ARS) à Dijon pour s’opposer au démantèlement de l’offre de soin en Bourgogne Franche-Comté. Tout au long du rassemblement, les organisateurs ont donné le micro aux intervenants de toute sensibilité politique.... [Lire la suite]
vendredi 18 mai 2018

Le centre hospitalier Louis Pasteur de Dole n'a plus d'unité de soins intensifs en cardiologie

Depuis ce vendredi 18 mai, il n'y a plus d'unité de soins intensifs au service cardiologie de l'hôpital général Louis Pasteur de Dole. Après la suppression de la  Maternité  et du service de chirurgie de l'hôpital de Saint-Claude c'est la partie nord du département qui se voit elle aussi impactée par les décisions de l'Agence Régionale de Santé de Bourgogne-Franche-Comté, même si dans ce cas précis (selon la direction du centre hospitalier) la fermeture des six lits de soins intensifs sont imputables au départ de... [Lire la suite]
jeudi 17 mai 2018

De l’huile de moteur dans l’huile de tournesol : la Commission européenne persiste dans ses erreurs

Communiqué de Sylvie Goddyn, Député français au Parlement européen du 16/05/2018 L’adage selon lequel l’histoire serait un perpétuel recommencement se vérifie particulièrement en matière de scandale sanitaire. L’actualité nous en offre encore un triste exemple. Le Canard enchaîné a révélé que le groupe Saipol (Lesieur) avait alerté le 21 avril dernier la Répression des fraudes après avoir reçu 40 000 tonnes d’huile de tournesol ukrainienne, coupée avec 280 tonnes de lubrifiant pour moteur. Dès le 26 avril, les produits ont pour... [Lire la suite]
mercredi 16 mai 2018

Contre le démantèlement de l’offre de soin en Bourgogne Franche-Comté : mobilisation générale le 18 mai devant l’ARS !

Communiqué de presse deJulien Odoul, Président du groupe  Front National au Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, Membre du Bureau National du 18/05/2018 Depuis plusieurs mois, l’Agence régionale de santé (ARS) multiplie les annonces de fermeture de services hospitaliers sur l’ensemble des huit départements de Bourgogne Franche-Comté. Sans une bribe de concertation, la santé des habitants est sacrifiée sur l’autel de la rentabilité la plus inhumaine. Face à une technocratie aveugle et sourde aux besoins vitaux des... [Lire la suite]