mercredi 19 septembre 2018

Marie-Guite Dufay sonde son impopularité pour 16 500 euros

Communiqué de presse de Julien Odoul, président du groupe Rassemblement National-BFC du 19/09/2018 Lundi 17 septembre 2018, les conseillers régionaux de la commission des finances du Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté ont été informés des résultats de l’enquête d’opinion commandée par l’exécutif de Marie-Guite Dufay en février 2018. Cette étude réalisée par l’Ifop pour la modique somme de 16 500 euros aura certainement permis à la présidente socialiste de découvrir le vrai visage de la Région. Une région qui est... [Lire la suite]
vendredi 14 septembre 2018

Européennes : Macron prépare un duel avec Le Pen

Le scrutin qui se profile dans moins de neuf mois se résumera-t-il à un duel au sommet entre les macronistes et les partisans de Marine Le Pen? La revanche du second tour de la présidentielle? C'est en tout cas la tendance qui ressort du sondage Odoxa Dentsu Consulting, pour Le Figaro et France Info. Avec 21,5 % des intentions de vote, La République en marche (LaREM) et le Rassemblement national (ex FN, 21 %) sont à touche-touche. Les autres listes sont distancées. À commencer par celle des Républicains, qui... [Lire la suite]
mercredi 5 septembre 2018

La dégringolade d'Emmanuel Macron dans les sondages

C'est une chute spectaculaire. Selon un sondage Ifop pour Paris Match publié mardi, Emmanuel Macron enregistre une baisse de popularité de dix points sur l'été. Seulement 31% des Français approuvent son action comme Président, contre 41% début juillet. Dans ce sondage Ifop, Emmanuel Macron fait légèrement moins bien que son prédécesseur François Hollande (32%) au même stade de son mandat en septembre 2013. Seulement 32% des Français estiment que Emmanuel Macron "mène une bonne politique... [Lire la suite]
Posté par Redekker à 10:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
dimanche 26 août 2018

La popularité d'Emmanuel Macron chute à 34%, son plus bas niveau depuis son élection

Emmanuel Macron enregistre une chute de cinq points de sa cote de popularité, passant de 39% de "satisfaits" en juillet à 34% en août, selon un sondage Ifop publié dans le JDD dimanche 26 août. Il s'agit de son score le plus bas depuis son élection. Le chef de l'Etat avait atteint ses meilleurs scores au tout début de son quinquennat en mai et juin 2017, avec successivement 62% et 64% de "satisfaits". Selon l'enquête de l'Ifop, 66% des Français sont "mécontents" de l'action du... [Lire la suite]
Posté par Redekker à 11:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
mercredi 27 juin 2018

Limitation de vitesse à 80 km/h : Macron ne devrait pas revenir dessus...même si ça ne fonctionne pas !

Rouler moins vite, c’est moins de morts sur les routes, martèle le gouvernement. Aussi, la mesure visant à réduire la vitesse sur les nationales et départementales munies de deux voies sans séparateur va dans ce sens, peut-on penser à première vue. Sauf que des études contradictoires tantôt appuient et tantôt démentent cette affirmation. Pour vérifier si une telle réduction de la vitesse a véritablement un impact sur le nombre d’accidents, le mieux, c’est encore de tester. C’est en tout cas l’argument avancé par Emmanuel Macron,... [Lire la suite]
mercredi 30 mai 2018

Sondage - Européennes: LaRem et le FN en tête des intentions de vote à un an du scrutin

Les électeurs devront ronger leur frein encore un an, jusqu'à la fin du mois de mai 2019, avant de voter mais leurs intentions en vue des Européennes commencent à être sondées. Le nouveau sondage "L'Opinion en direct", dirigé par Elabe, que nous diffusons ce mercredi révèle ainsi que la très pro-européenne République en marche d'Emmanuel Macron et l'eurosceptique Front National font la course en tête à un an du scrutin: la première étant créditée de 24% des intentions, le second de 19,5% d'entre elles. Derrière eux,... [Lire la suite]
vendredi 4 mai 2018

Un an après le débat avec Emmanuel Macron : Marine Le Pen peut-elle encore rebondir ?

L'auteur ou les auteurs du présent article ne sont en rien membres du FN, du RBM ou d'un mouvement de cette famille politique -à la connaissance du BYR- et ils ne partagent pas forcément les idées défendues ici Boulevard Voltaire Par Nicolas Gauthier le 04/05/2018 Il y a tout juste un an, entre les deux tours de l’élection présidentielle, le débat qu’on sait opposait Emmanuel Macron et Marine Le Pen. Depuis, le paysage politique français a connu un bouleversement inédit, avec... [Lire la suite]
mercredi 18 avril 2018

Marine Le Pen, combative et consolidée !

Communiqué de presse de Steeve Briois, Vice-Président du Front national du 18/04/2018 Une enquête d’opinion de l’Ifop-Fiducial publiée par Paris Match mercredi 18 avril révèle le niveau très élevé de Marine Le Pen si l’élection présidentielle avait lieu dimanche. Depuis l’élection d’Emmanuel Macron, les médias se sont essayés à un petit exercice de propagande jamais égalé en encensant en toutes circonstances le nouveau président, tandis qu’ils n’ont eu de cesse de jouer une petite musique visant à discréditer le Front national et... [Lire la suite]
samedi 14 avril 2018

L'image d'Emmanuel Macron s'est dégradée après son interview sur TF1, selon un sondage

L'image d'Emmanuel Macron s'est dégradée après son interview de jeudi sur TF1, selon un sondage* Odoxa-Dentsu Consulting pour franceinfo et Le Figaro, publié vendredi 13 avril. Les défauts qui lui sont le plus prêtés se trouvent encore renforcés : les trois quarts des Français (75%) ne le trouvent pas humble, c'est trois points de plus qu'en décembre. 70% des Français ne le trouvent pas proche des gens, c'est huit points de plus qu'en décembre. 65% des Français le voient comme le président des riches, mais là, ce... [Lire la suite]
mardi 10 avril 2018

Vent frais, senteur d’humus, odeur de sapin…

La nouvelle a été accueillie avec les grimaces de circonstance par les grands pontes bruxellois, les macroniens, la gauche, George Soros, Jacques Attali,  les  officines et autres ligues de vertus, diverses et variées,  prônant le métissage et le vivre-ensemble obligatoires. Hier, sept hongrois sur dix  ont en effet voté lors  des législatives en faveur des  candidats nationaux-conservateurs du Fidesz -le parti de l’actuel Premier ministre  Viktor Orban engrange 49% des... [Lire la suite]