samedi 14 octobre 2017

Macron a fait lire à Merkel son discours de la Sorbonne sur l'Europe avant de le prononcer

Dans une interview accordée à l'hebdomadaire Der Spiegel, Emmanuel Macron a livré une surprenante confidence sur son discours européen de la Sorbonne. Il aurait en effet envoyé une copie de son texte à Angela Merkel, avant de le prononcer. Le président français a accordé une longue interview à l'hebdomadaire allemand Der Spiegel, à paraître le 14 octobre. Au cours de cet échange portant essentiellement sur son mandat, le chef de l'Etat s'est livré à une confidence inattendue pour un président de la République. Il assure... [Lire la suite]
vendredi 13 octobre 2017

L'«euro-réformisme», nouvelle doctrine du Front National

C'est probablement l'un des changements les plus visibles dans la doctrine frontiste depuis l'annonce de la refondation totale du parti par Marine Le Pen, au lendemain de sa défaite à la présidentielle. Partisan du «Frexit» et d'un démantèlement de l'Union européenne, le Front National a fait un virage à 180 degrés depuis le départ de Florian Philippot, et propose désormais le nouveau concept d'«euro-réformisme».«Dans de nombreux domaines, on peut améliorer la vie quotidienne des Français sans quitter l'Europe ni... [Lire la suite]
mercredi 11 octobre 2017

Le drapeau : on vit sous son ombre, et sous son ombre on meurt !

Boulevard Voltaire ParGeorges Michel  le 11/10/2017 EnFrance, l’habitude s’est établie depuis plusieurs décennies de pavoiser les édifices officiels avec le drapeau européen. Une coutume qui n’a aucune obligation légale. Jusqu’à nouvel ordre. On y ajoute souvent les couleurs régionales et, sur les parkings des grandes surfaces ou des stations-service, celles de la société de distribution. Révélateur. Il ne manque plus que le slogan publicitaire en guise de devise ou de cri. Par exemple, un truc du genre :... [Lire la suite]
vendredi 6 octobre 2017

Le Québec n’est pas la Catalogne – en finir avec la naïveté souverainiste

Horizon Québec Actuel Par Alexandre Cormier-Denis le 05/10/2017 Peu importe l’opinion que l’on a du mouvement souverainiste catalan, il faut constater que malgré un référendum gagnant – même si les circonstances du vote sont plus que douteuses – le camp sécessionniste catalan ne reçoit le soutien d’aucun pays. Briser l’unité d’un pays occidental n’est pas chose aisée La France, pays limitrophe de l’Espagne et de la Catalogne, n’a non seulement pas dénoncé les violences faites par la police espagnole lors du... [Lire la suite]
lundi 2 octobre 2017

Catalogne : la responsabilité de Bruxelles

Ce qui s’est passé enEspagne, le référendum sur l’indépendance catalane à laquelle s’oppose le gouvernement de Madrid, est une affaire interne à ce pays. Telle est la position officielle de Bruxelles. Officieusement, reconnaît-on toutefois à laCommission, avec une indépendance effective, le problème deviendrait européen. Sans doute, la volonté d’émancipation de la Catalogne n’est-elle pas récente, mais si elle connaît un regain de popularité, une acuité plus grande, si de la revendication on passe à l’action, l’Union européenne n’y... [Lire la suite]
lundi 2 octobre 2017

Espagne : pour le retour du dialogue en Catalogne

Communiqué de presse du Front National du 02/10/2017 Le Front National observe avec une inquiétude l’évolution politique espagnole dans sa province de Catalogne. Sans vouloir intervenir dans la souveraineté d’un pays étranger ami, nous ne pensons pas que le gouvernement européiste de Monsieur Rajoy ait pris les meilleures résolutions pour apaiser la situation. L’intransigeance ne fait pas une politique. Il est à noter que le PP espagnol soutenu par l’Europe technocratique de Bruxelles porte une grande responsabilité dans ces... [Lire la suite]
vendredi 29 septembre 2017

Au dessus de la ligne bleue...

Ainsi comme il était certain depuis l'annonce de la création d'une association intitulée Les Patriotes qui devait être une force interne au FN, Florian Philippot est à la tête de son propre parti politique. Depuis le temps qu'il attendait ! Depuis octobre 2011 et son arrivée avec ses collaborateurs à la direction du FN, il me semblait déjà probable, voir certain que cela se clôturerait plus ou moins de cette façon, car il est évident qu'un mouvement politique tel que le nôtre ne pourrait se maintenir sur cette ligne bancale sans... [Lire la suite]
mercredi 27 septembre 2017

Pour Macron, la refondation de l’Union européenne passe par la déconstruction de la France

Communiqué de presse du Front National du 26/09/2017 Lors d’un discours sur la refondation de l’Europe, Emmanuel Macron s’est montré sous son vrai visage, celui d’un européiste acharné et dogmatique. Fidèle à cette doxa fédéraliste qui veut que la construction de l’Union européenne se fonde sur la destruction des nations, le président de la République a ravi tous ceux qui entendent dépouiller un peu plus la France de ses prérogatives et de sa liberté de décider souverainement de son avenir. Défense européenne commune, qui n’est... [Lire la suite]
mercredi 27 septembre 2017

Macron à la Sorbonne : le fédéralisme européen à marche forcée, contre le peuple !

Communiqué de presse de Nicolas Bay, Député français au Parlement européen, Co-président du groupe ENL au Parlement européen du 26/09/2017 Le discours prononcé aujourd’hui par Emmanuel Macron à la Sorbonne est une véritable déclaration de guerre à l’indépendance nationale. Dans tous les domaines, l’objectif du président de la République est de transférer le pouvoir de décision à Bruxelles, sans jamais envisager de donner la parole au peuple par l’organisation d’un référendum. Il a même suggéré l’idée d’empêcher le processus de... [Lire la suite]
mardi 26 septembre 2017

Alstom-Siemens : le partenariat franco-allemand ne doit pas provoquer l’effacement industriel de la France !

Tribune libre de Nicolas Bay, SG du Front National du 25/09/2017 La presse économique s'était faite l’écho la semaine passée d’un éventuel rapprochement entre Alstom et Siemens, sous l’impulsion du gouvernement français et avec l’accord tacite du gouvernement allemand. Cette idée fait d’ailleurs tristement sourire quand on sait comment elle a été brutalement écartée en 2014-2015, par Patrice Kron, alors PDG d’Alstom et Emmanuel Macron, alors secrétaire général de l’Élysée. Tout indique que l'accord entre les deux géants devrait... [Lire la suite]